Précieuse réserve. Le livre au musée

Cette exposition lève le voile sur l’extraordinaire richesse du fonds de livres patrimoniaux. Elle revient sur la constitution de cette réserve et donne à voir quelque 70 ouvrages remarquables.

Max Ernst, (65) Maximiliana ou l’exercice illégal de l’astronomie, Paris, Le Degré 41, 1964. Inv. E 73-0268 (détail, p. 22-23), © 2023, ProLitteris, Zurich

Des illustrations de l’incunable Chronique de Nuremberg (1493) à celles de Fernand Léger pour un texte de Blaise Cendrars (1919), des gravures de mode de la Gazette du Bon Ton des années 1920 aux multiples de la revue contemporaine Parkett, des traités anciens aux livres d’artistes tels qu’Andy Warhol, Dieter Roth ou Christian Boltanski, cette exposition propose un aperçu de la richesse et de la diversité du fonds de livres précieux du MAH.
Conservés à la Bibliothèque d’art et d’archéologie et au Cabinet d’arts graphiques, ces quelque 25’000 volumes témoignent de l’histoire du livre mais aussi de celle de l’institution. Constituée grâce à la générosité de ses donateurs et à la clairvoyance de ses bibliothécaires et de ses conservateurs, la « Réserve précieuse » en est l’un des trésors méconnus.

A propos du lieu

Rue Charles-GALLAND 2, 1206 Genève

http://www.ville-geneve.ch/plan-ville/musees/musee-art-histoire/