logologo
AideLoading...
Mardi 21 mai, 12h30
Conditions
CHF 0.-
Mai 2024
Mardi 21
12:30 - 13:30
De 16 à 99 ans

Rencontre instrumentale #4 : Sandro Faïta : du cor des Alpes au serpent

Concert-conférence: Sandro Faïta : du cor des Alpes au serpent. Salon de musique (+2). Le mardi 21 mai à 12h30.
Mardi 21 mai, 12h30
Conditions
CHF 0.-
© Theo Bouix

Les rencontres instrumentales sont le fruit d'une collaboration entre le MEG et les Ateliers d'ethnomusicologie (ADEM). Lors de ce moment musical, des musiciens nous présentent leurs instruments et leur répertoire.

Sandro Faïta est un musicien formé au cor d’harmonie et à la musique de chambre au CNSMD de Lyon. Lauréat de prix internationaux en quintette à vent et cor d’harmonie, il a été titulaire de postes de cor solo dans différents orchestres, dont l’Orchestre de la Suisse Italienne et le Théâtre de la monnaie à Bruxelles.

Petit fils d’un artisan sculpteur, et sensibilisé très jeune aux métiers manuels, il a choisi en 2011 de se reconvertir dans l’ébénisterie et la facture instrumentale, en se spécialisant dans les instruments en bois à embouchure, ancêtres de nos cuivres actuels. Il a d’abord travaillé sur le cor des Alpes, instrument qu'il j’avait découvert en Suisse Italienne. Il a fait des recherches sur son histoire, l'évolution de sa forme et de son usage, et les contraintes techniques liées à sa fabrication. Puis il a décidé d’aller plus loin, en s’appuyant sur sa double expertise, de musicien et d’ébéniste, et en alliant un savoir-faire ancestral et les nouvelles technologies, pour créer un instrument précis, fiable et moderne.

Après la commercialisation réussie de son cor des Alpes, il a poursuivi ses recherches, en collaboration avec des musiciens professionnels pour développer de nouveaux instruments comme le didgeridoo, qui appartient à la culture aborigène australienne, ou le serpent qui vient de la musique baroque et qui est aujourd’hui un peu « oublié ». Son projet est de fabriquer une version "anaconda" du serpent.
Dans son intervention, il présente son approche de la facture instrumentale, en expliquant sa démarche avec le cor des Alpes, puis avec le didgeridoo et le serpent. Il parle de l’histoire et de la valeur patrimoniale de ces instruments et des processus de fabrication propres à chacun. Enfin, il explique pourquoi il s’y intéresse et joue une courte aubade au cor des Alpes.

Sous-titre
Aucune saisie
Texte alternatif à l'image
Sandro Faïta dans son atelier en train de jouer du cor des Alpes
Autre lieu
Aucune saisie
Type d'événement
Concert
Public(s) cible(s)
Tous publics
ID Secutix
Aucune saisie
Organisation de l'événement
Evénement VDG
Organisateur
Musée d'ethnographie de Genève (MEG)
Organisateur url
http://www.ville-ge.ch/meg
Labels
Aucune sélection
Thématiques (ne pas cocher sauf autorisation)
Culture VDG
Service Contributeur
MEG
Campagne - ça se discute
L’harmonie est-elle universelle ? (musique)

À propos du lieu

MEG
Boulevard Carl-VOGT 65, 1205 Genève
http://www.ville-geneve.ch/plan-ville/musees/meg/