rassemblement des coquelicots d'arcueil à CACHAN

Rassemblent pour faire signer l'appel pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse

Ecologie
nous voulons des coquelicots

L'appel des coquelicots demande l’arrêt des pesticides de synthèse et notamment des SDHI

Les SDHI sont des pesticides qui entendent tuer champignons et moisissures dans les récoltes. Ils sont partout: sur 80% des surfaces de blé, sur l’orge, les arbres fruitiers, les tomates, les semences, les pommes de terre, les terrains de foot et de sport, les golfs.

Des scientifiques de réputation mondiale ont prévenu dès octobre 2017 les autorités. Pour eux, le danger est immense, car les SDHI s’attaquent à la fonction respiratoire de tous les êtres vivants – la SDH. Et donc aux humains, comme le démontrent des e tudes en laboratoire. Or les atteintes à la SDH, chez nous, mènent à des maladies neurologiques épouvantables, et à des cancers.

Vous êtes naïf, vous croyez dans les valeurs sacrées de la République, et vous êtes sûr que les agences de protection vont régler l’affaire en trois semaines. Tout au contraire, un silence de six mois s’installe, suivi d’une bien étrange expertise. Car les jeux sont faits d’avance: il faut en réalité sauver les SDHI et jurer qu’ils ne posent aucun problème de santé publique.

Puisque l'agrochimie fait commercialiser des produits toxiques sans réel contrôle de la part des autorités, nous demandons l'interdiction de tous les pesticides de synthèse.

pesticides, SDHI, interdiction, biodiversité, agroécologie