Takako Saito - "Entre nous"

Jusqu'au 18 juin 2019, les grilles du Jardin public (cours de Verdun, Bordeaux) accueillent des reproductions photographiques d’échiquiers conçus par Takako Saito.

  • Nature
  • ,
  • Culture
  • ,
  • Enfants
  • ,
  • ce week-end
Takako Saito, "Face Chess (Man)", 1979. Courtesy Takako Saito. Photo : DR

Les œuvres originales sont présentées au CAPC dans le cadre de la rétrospective consacrée à l’artiste japonaise jusqu’en septembre 2019.

Après Jouer dans le jardin en avril-mai 1978, où enfants et artistes réinventèrent une aire de jeu dans le Jardin public sur la proposition de l’Artbus, le service éducatif du CAPC, d’autres rapprochements entre ses espaces et le musée d’art contemporain eurent lieu au cours des quarante dernières années. Des expositions de sculptures comme California Sculpture Show (1984), Marie-Ange Guilleminot : le Paravent (1998), + vrai que nature (2001), ou de reproductions photographiques avec Présence Panchounette hors les murs (2008).

Alors que dans son exposition au CAPC, les jeux d’échecs conçus par Takako Saito fleurissent dans les espaces du musée, leurs reproductions photographiques s’accrochent aux grilles du Jardin public, images distanciées rappelant les parties jouées dans Central Park, images de la poésie d’une artiste usant de ce langage universel afin de réaliser son credo :

« Que tout le monde participe. »

Larry List, dont l’interview de Takako Saito est publiée dans le catalogue

Dreams to do, raconte : « Lorsqu’elle vivait à New York, ses nombreuses parties d’échecs avec l’organisateur de Fluxus et passionné de Duchamp, George Maciunas, les ont peut-être inspirés tous les deux pour créer des œuvres Fluxus sous forme de jeux...

À travers ses œuvres, elle fait des spectateurs des participants et leur permet de découvrir leur propre potentiel créateur autant que celui de l’artiste. »

Takako Saito, art, culture

About the venue

Cours de Verdun Bordeaux