Retour à Reims

Concentré de stars

  • Culture

Un best-seller en sciences humaines, un immense metteur en scène, une star de cinéma franco-suisse : Retour à Reims est un spectacle rare, éminemment politique. Thomas Ostermeier imagine un stratagème grandiose pour faire entendre l’essai dans lequel Didier Eribon, intellectuel français, revient sur sa propre histoire. Dans un immense studio de postproduction, une actrice enregistre la voix off d’un documentaire tourné à Reims sur les pas de Didier Eribon. Un technicien et le réalisateur l’accompagnent. Les images défilent, grises, ternes. L’actrice lit.

L’adolescence au sein d’une famille ouvrière, la découverte de l’homosexualité, le rejet et la honte, la fuite et l’exil, puis le retour dans la ville honnie. Le spectacle est à l’image de ce beau récit tendu. En forme d’origami, il semble déplier-replier-redéplier la réflexion sur l’identité, l’histoire intime et singulière, les questions sociales et politiques. Et invite à la réflexion sur l’échec de la gauche à incarner un espoir pour les classes populaires.

théâtre