L'Oiseau-Lignes

Chloé Moglia / Rhizome

  • Culture
Vinvella Lecocq

Rendre sensible l’infime : renversant

Dans des spectacles épurés, l’air de rien – ou plutôt l’air des enfants qui grimpent aux arbres et tutoient les oiseaux – la trapéziste et danseuse Chloé Moglia joue avec le vide. Du haut de ses agrès originaux, sculptures aériennes et légères, elle invente un rapport nouveau à l’art de la suspension, une forme proche de l’envol, de l’élévation.

Cette nouvelle création, en duo avec

la saxophoniste Marielle Chatain, se teinte d’inquiétude et emprunte des lignes plus accidentées, marquées par des brisures, des espaces où les appuis se sont dérobés. Car après la déforestation, sur quel arbre grimper ?

cirque, mélodieux, création