Désordre du discours

Fanny de Chaillé / association display

  • Culture
Marc Domage

La parole à bras-le-corps

La leçon inaugurale est, au Collège de France, un rituel d’entrée. Michel Foucault se soumet à l’exercice en décembre 1970. Le cérémonial est intimidant, il a le trac. La longue table, l’amphithéâtre, le pupitre, tout est propice à la solennité. La prise de parole accentue la charge émotionnelle de cette leçon. La conférence de Michel Foucault porte sur le discours. Il n’en reste aucune trace enregistrée. Silencieuse pour sa précédente création CHUT, Fanny de Chaillé veut se servir du théâtre pour redonner du corps à ce texte. Elle reprend la parole, donne vie à la langue, restitue la voix au corps, le corps aux gestes. Sans tabou.

théâtre, éloquence, création