Quartiers d'été : Toulouse les Orgues

Culture

  • Culture
  • Spectacle
  • Tout Public
  • Collectivité
  • Entrée Libre
Visuel Quartiers d'été de Toulouse les Orgues

Lectures musicales

*Raconte-moi l’orgue : Petite histoire en musique et en mots  *

Pour la troisième année, Toulouse les Orgues convie les passionnés de musique et les amoureux du patrimoine à un rendez-vous estival : « Les quartiers d’été de Toulouse les Orgues ».

Entre le 29 juillet et le 19 septembre, des lectures musicales sont organisées à la basilique Saint-Sernin, à la cathédrale Saint-Étienne et à l’église du Gesu. Une pause fraîcheur associant plaisir de la musique et découverte originale de trésors toulousain. La recette pour patienter jusqu’au Festival !

Ces lectures musicales racontent des histoires d’orgues toulousains : l’orgue perché en nid d’hirondelle de la cathédrale Saint-Étienne, le Cavaillé-Coll de la basilique Saint-Sernin et celui de l’église du Gesu…

Trente minutes en fin d’après-midi pour embarquer dans une machine à remonter le temps, se plonger dans un nouvel univers et faire la connaissance d’un instrument mystérieux !

Nouveauté cette année, vous pouvez prolonger le plaisir avec les quartiers d’été indiens pendant les journées du patrimoine à l’église du Gesu !

  • *Mercredi 29, jeudi 30 et vendredi 31 juillet à 18h - Basilique Saint-Sernin : *

Les histoires écrites par Marie Baltazar seront narrées par la comédienne Leatitia Bos associée au Théâtre du Grand Rond et illustrées en musique par l’organiste Baptiste Genniaux.

Baptiste Genniaux, orgue 
Laetitia Bos, récitante 

  • Mercredi 26, jeudi 27 et vendredi 28 août à 18h - Cathédrale Saint-Etienne :

Les histoires écrites par Marie Baltazar seront narrées par le comédien Éric Vanelle associé au Théâtre du Grand Rond et illustrées en musique par l’organiste Loriane Llorca.

Loriane Llorca, orgue
Eric Vanelle, récitant

  • Vendredi 18 et samedi 19 septembre à 18h - Église du Gesu :

Les histoires écrites par Marie Baltazar seront narrées par la comédienne Leatitia Bos associée au Théâtre du Grand Rond et illustrées en musique par l’organiste Baptiste Genniaux.

Baptiste Genniaux, orgue 
Laetitia Bos, récitante 

Les Quartiers d’Été de Toulouse les Orgues sont organisés en partenariat avec le Théâtre du Grand Rond, l'office de tourisme de Toulouse, la basilique Saint-Sernin et la cathédrale Saint-Étienne.

+ d'infos 

*Infos pratiques *

Durée : 30 minutes
Pour un concert en toute sérénité, consultez les mesures sanitaires.

A propos du lieu

L'église Saint-Sernin, la plus grande des églises romanes conservée en France compte également parmi les plus vastes et les plus homogènes d'Europe. Elle est consacrée à Saint-Saturnin, martyrisé en 250. Riche en reliques, c'est au Moyen-Âge une étape majeure sur la Via Tolosana - également appelée Voie d'Arles - pour les pèlerins en route vers Saint-Jacques de Compostelle en Espagne. Un premier sanctuaire est édifié dès la fin de l'Antiquité sur la sépulture de Saturnin (ou Sernin), premier évêque de Toulouse. L'édifice actuel est construit à partir de 1080 en commençant par le chœur et les parties orientales. Consacré en 1096 par le Pape Urbain II, il fait l'objet de plusieurs campagnes de construction jusqu'à la partie occidentale terminée au tout début du XIVe siècle. C'est un édifice remarquable et homogène.L'église présente un plan en croix latine. Elle est organisée avec une nef centrale jouxtée de double collatéraux qui rejoignent le transept puis le déambulatoire et permettent l'accès au tour des Corps Saints et aux cryptes. Elle offre de vastes proportions : 115 mètres de long, 64 m pour le transept, 21 m sous voûte pour la nef centrale, 65 m pour le clocher. Un  abondant programme sculpté (tympan, chapiteaux), de nombreuses peintures murales et un mobilier important enrichissent l'édifice. Toulouse possède à Saint-Sernin l’un des chefs-d’œuvre d’Aristide Cavaillé-Coll (1811 - 1899), l’un des facteurs d’orgues les plus importants du XIXe siècle.Protégée comme Monuments Historiques depuis 1840, l'église est reconnue au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998, au titre du bien Les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France.

Accès: Métro : ligne B - station Jeanne d'Arc