Passe ton bach d'abord

Culture

  • Culture
  • Spectacle
  • Tout Public
  • Collectivité
  • Événement ponctuel

100 concerts & évènements de 30 minutes dans 30 lieux patrimoniaux ou insolites

Cet appel n'a rien d'un ordre, car il invite tous les publics à une rencontre sans façons avec la musique de Jean-Sébastien Bach. 

Durant ce week-end, la musique est partout, d'une salle de concert à la voûte d'une chapelle méconnue, d'une librairie, à la prestigieuse Grand'Chambre de la Cour d'Appel. 

De grands artistes de la musique baroque, mais aussi de nombreux représentants de la scène des musiques actuelles, seront réunis pour mettre Toulouse aux couleurs du plus grand compositeur baroque. 

Treizième édition 

Passe ton Bach d’abord repousse depuis douze ans les frontières et les barrières. Refusant l'opposition entre instruments d'époques et instruments modernes, entre musique classique et musiques actuelles, entre performance historiquement informée et musique traditionnelle, le festival est un lieu d'expérimentation et surtout de rencontre. 

En 2021, apothéose de cette philosophie de départ, le festival vous propose un Bach Monde sans limite dans le temps ni l'espace. Car celui dont on francise le prénom, cas rare si ce n'est unique, n'a pas attendu Passe ton Bach d'abord pour inviter les musiciens à la rencontre. Ainsi Michel Brun, directeur artistique du festival, a-t-il tenu à s'inspirer du projet Lambarena, rencontre des musiques traditionnelles du Gabon avec celle de Bach, pour proposer la même rencontre en ouverture du festival 2021. Si un cycle de conférences et des concerts d'orgue de Yasuko Uyama-Bouvard seront également consacrés à la personnalité du Docteur Schweitzer, qui inspira le projet Lambarena, toutes les musiques du monde seront à l'honneur, dans les mains d'artistes baroques (Etienne Manchon Trio, Zafrani) ou d'artistes des musiques du monde (Japanistan, Bach Pipers). 

La musique baroque de répertoire sera bien entendu aussi au rendez-vous, avec la célébration des 30 ans de l'ensemble La Fenice emmené par son chef Jean Tubéry, le Consort Brouillamini qui se joue des contrepoints de Bach à cinq flûtes à bec, ou encore un récital de la superbe violiste Christine Plubeau et le jeu virtuose du guitariste Thibaut Garcia. 

Le festival s'achèvera avec l’interprétation par l’Ensemble Baroque de Toulouse à la Halle aux Grains de la Passion selon Saint-Jean de Jean-Sébastien Bach, dernier des trois grands piliers de l'oratorio que l'orchestre et son chef Michel Brun n'avaient pas encore abordé.

Plus d'infos 

Site de l'Ensemble Baroque de Toulouse

Infos pratiques 

Du 24 au 26 septembre 2021

A propos du lieu

Après avoir été depuis 1864 un marché couvert destiné au commerce des céréales, un palais des sports en 1952, la Halle aux Grains, surplombant la place Dupuy, devient une salle de concert en 1974. Cette année-là, Michel Plasson, le chef de l'Orchestre du Capitole de 1968 à 2003, découvre l'aspect original et les vertus acoustiques de ce superbe édifice hexagonal placé au centre-ville. À sa demande, la Mairie de Toulouse mettra tout en œuvre pour installer confortablement l'Orchestre du Capitole à la Halle aux Grains, où il réside encore aujourd'hui. Ce lieu magique peut accueillir 2200 personnes assises tout autour de l'orchestre. En 1988, la mairie de Toulouse fait appel à des architectes, des scénographes et des acousticiens afin d'augmenter le confort des spectateurs, d'améliorer l'acoustique de la salle et d'en multiplier les possibilités techniques. Grâce à tous ces travaux d'embellissements, la Halle aux Grains est considérée comme un des plus hauts lieux musicaux en Europe. L'Orchestre National du Capitole s'y produit et y a enregistré une centaine de disques avec des artistes prestigieux. 

Accès: Métro : ligne B - station François VerdierBus : linéo 1 et ligne 22, arrêt Place Dupuy