Oka Amazonie : une forêt habitée

Culture

  • Culture
  • Exposition
  • Tout Public
  • Collectivité
Photo de l'affiche de l'exposition

Être Indien d'Amazonie aujourd'hui : entre deux cultures

Cette exposition présente autour d’une soixantaine d’objets traditionnels – vanneries, poteries… – la vie dans la forêt amazonienne.

Aujourd’hui encore, les autochtones sont très attachés à leur culture traditionnelle, animiste, où la cosmogonie, les mythes, tiennent une place essentielle dans leur vie quotidienne et leurs rapports avec la nature.

Mais aujourd’hui, la vie de ces peuples est confrontée à la modernité occidentale. Sauvegarder les coutumes, les langues, le savoir-faire des peuples autochtones dans un monde globalisé est un enjeu capital sur lequel se pencheront, dans le cadre de l’exposition, des chercheurs internationaux à l’occasion d’un atelier thématisé autour du Protocole de Nagoya sur la biodiversité.

L’exposition du Muséum ouvre enfin une fenêtre sur l’avenir des peuples amérindiens, partagé entre le maintien de leurs traditions, de leurs langues, et l’ouverture à une mondialisation où dominent les impératifs économiques.

+ d'infos

*Infos pratiques *

  • Afin d'assurer le respect des consignes sanitaires et d'offrir un meilleur confort de visite, le Muséum peut accueillir 200 personnes maximum en simultané (1000 habituellement).
  • Afin d'éviter les files d'attente à l'accueil, pensez à réserver votre place en ligne à l'avance.
  • Les groupes sont acceptés jusqu'à 10 personnes.
  • Le port du masque est obligatoire au Muséum à partir de 11 ans. Des masques sont en vente à la boutique du Muséum. 
  • Le Museum vous encourage à contacter l'équipe en amont pour la moindre question et pour préparer votre visite e-mail à museum@toulouse-metropole.fr

About the venue

Le Muséum de Toulouse, bordé par le Jardin des plantes, est un musée au carrefour du monde des sciences, de la culture, de la pédagogie, des enjeux et des questions de société. Il invite le visiteur à s'interroger sur son rapport au monde vivant qui l'entoure. En 1796, Philippe Picot, titulaire de la première chaire d'Histoire naturelle à Toulouse et directeur du Jardin des plantes, transfère son cabinet et ses collection dans un ancien monastère. C'est la naissance du Muséum. 200 ans plus tard, un million de visiteurs sont passés dans ces murs historiques pour découvrir le rapport qu'entretient l'homme avec la nature qui l'entoure, à travers son histoire et les défis majeurs qu'il rencontre. La terre, l'homme et les grands défis de l'avenirL'exposition permanente est composée de plusieurs espaces qui présentent, comme autant d'étapes d'un même voyage, la Terre, le vivant, la vie dans le temps, les besoins de l'Homme et les perspectives qui s'offrent à lui. Des expositions ponctuelles ou itinérantes, une bibliothèque ainsi que de nombreuses animations et conférences participent d'une programmation ambitieuse et accessible. Le jardin botanique Henri Gaussen et les jardins du Muséum complètent la visite en présentant une grande diversité de plantes. Une promenade fascinante à faire en famille.  Punch, Twiga et le quetzalcoatlus Dès l'entrée on est accueillis par Punch, l'éléphant naturalisé qui fut une vedette du cirque Pinder, et le squelette impressionnant d'un quetzalcoatlus, deuxième plus grande espèce volante de la préhistoire. En juilllet 2016, ils ont été rejoints par Twiga, une girafe d'Abyssinie de 5m40, dont la naturalisation a pu être suivie par le public.

Access: Métro : ligne B – stations arrêt Carmes ou Palais de JusticeTram : ligne T1/T2 - terminus Palais de JusticeBus : ligne 31 - arrêt Jardin Royal, bus 44 arrêt Grand RondVélô-Toulouse : station allée Jules-Guesde en face de l'entrée du Jardin des plantes