De l'autre côté du rêve

Culture

  • Culture
  • Exposition
  • Tout Public
  • Collectivité
Illustration de l'exposition

Collection de la fondation des Treilles 

Dans la logique des expositions consacrées aux collections privées, la Fondation Bemberg présente du 26 juin au 1er novembre 2020, celle, tout à fait exceptionnelle, de la Fondation des Treilles, présidée par Maryvonne de Saint Pulgent, collection constituée par Anne Gruner-Schlumberger (1905 -1993) dans son domaine de Tourtour. La Fondatrice des Treilles avait le goût des collections, et mêlait avec éclectisme et talent le marbre des antiques au métal des hautes tiges flexibles de Takis, l’art moderne le plus rare et l’art populaire le plus modeste, les lampadaires de Giacometti aux tables des réfectoires des couvents, les coffrets de mariage bourguignons aux papiers découpés des cubistes. Elle souhaitait également qu’après sa disparition, une partie des œuvres de sa collection aillent de ville en ville vers le grand public. C’est la raison d’être de cette exposition.

Commissariat : Danièle Giraudy, Conservateur général honoraire des Musées de France, chargée des collections et des expositions de la Fondation des Treilles.

Scénographie : Constance Guisset

+ d'infos 

*Nouveau *

Un parcours propose au jeune public et aux familles de découvrir une centaine de sculptures, peintures, dessins, estampes… de grands noms de l’art moderne et contemporain dans la mouvance surréaliste.

Les jeunes visiteurs ont à leur disposition des livrets d’accompagnement pour visiter l’exposition temporaire tout en s’amusant et découvrir l’univers insolite et onirique de ces artistes.

En prime quelques jeux et activités « surréalistes » pour les tester à la maison !

Trois livrets gratuits et disponibles à l’accueil : Livret 8/12 ans – Livret 11 et plus – Livret d’activités 8/15 ans

*Infos pratiques *

  • Port du masque obligatoire dans les salles du musée.
  • Gel hydroalcoolique à l’entrée.
  • Sens de circulation dans les salles : un flux pour entrer et un autre pour sortir.
  • Nombre de visiteurs limité dans les salles
  • Les enfants doivent utiliser leur propre crayon pour remplir leur livret-jeux. Pensez à apporter le vôtre !

About the venue

Place d'Assezat, 31000 Toulouse, France

La Fondation Bemberg est abrité dans l’Hôtel d’Assézat, belle demeure construite par Nicolas Bachelier pour Pierre d’Assézat, riche commerçant de pastel. Musée privé, la Fondation Bemberg, présente de manière permanente une collection très intéressante de tableaux, bronzes et objets d’art. Il abrite des œuvres de la Renaissance,du XVIIe et XVIIIe siècle. A travers les œuvres de François Clouet, de Cranach, de Pieter de Hooch, de Pourbus ou du Tintoret, ce sont les principales écoles européennes qui sont évoquées, et avec elles un large panorama d’art et d’histoire.Autre renaissance à bien des égards, l’Ecole française moderne constitue le second courant largement évoqué par la collection Bemberg. Manet, Picasso, Dufy, Vlaminck et la plupart des grands noms de cette école proposent une vision détaillée de la peinture, à la charnière du siècle dernier et du nôtre.Impressionnisme, pointillisme, les principaux courants modernes sont ici exposés avec une prédilection pour l’école fauve. La Fondation conserve également un ensemble unique regroupant 30 toiles de Bonnard.La Fondation permet au public de découvrir les œuvres acquises dans l’intervalle par M. Bemberg pour le musée, telles que la « Vue de Budapest » de Gleizes (Français, 1881-1953), « Fête galante représentant une dame dansant avec Pulcinella », de Lancret (Français, 1690-1743), « Caprice avec bâtiments classiques devant un bassin » de Panini (Italien, 1691-1765), « Scène chinoise représentant un homme fumant la pipe » de Le Prince (Français, 1734-1781) et « Portrait d’homme » de Nicolaes Maes (Hollandais, 1634-1693).En 2014, la Fondation a accroché l’œuvre « Paysanne portant des fruits» de Nicolas Tournier, dont elle a fait l’acquisition auprès d’une collection privée américaine.Un des plus beaux hôtels particuliers de la renaissanceCette magnifique demeure est l'expression éclatante de l'ascension de Pierre Assézat. Le bâtiment est construit au milieu du XVIe siècle pour ce riche marchand, qui, après avoir fait fortune dans le commerce du pastel, gravit les échelons de la société toulousaine et accède au capitoulat. Pour la réalisation des élégantes façades sur cour l'architecte, Nicolas Bachelier, a puisé dans les modèles de l'artiste de la Renaissance italienne Sebastiano Serlio. Ces références savantes et la qualité de leur interprétation font de cet hôtel particulier toulousain un chef d’œuvre de la Renaissance française. L'hôtel s'organise autour d'une cour quadrangulaire délimitée par deux ailes perpendiculaires formant le logis. Le logis est distribué par un pavillon d'escalier au nord-est et un passage voûté mène à la cour de service. Le décor architectural qui anime les façades de l'hôtel est d'une grande qualité. Côté place, un portail monumental en pierre se détache de la façade de brique. La grandeur de l'hôtel d'Assézat s'exprime surtout par ses façades sur cour, marquées par l’association de la brique et de la pierre. L'ensemble de l’édifice, bien qu'asymétrique, laisse une impression d'harmonie et d'équilibre. Légué à la Ville de Toulouse par Théodore Ozenne en 1895, l’hôtel abrite les sociétés savantes et accueille depuis 1993 la fondation Bemberg.

Access: Métro : ligne A - station Esquirol ou ligne B - station Les CarmesVélô-Toulouse : station n° 10, 15 Place Etienne Esquirol et n° 49, 52 Rue des Couteliers