Exposition Gravure : "Creuser le papier - Graver le vivant" - Du 10 novembre au 12 février

Escaladez du regard les volumes et matières d'un artiste haut en couleur : Walter Barrientos

Estampe, gravure, couture, collage, peinture, Walter Barrientos use de toutes les matières pour créer des images porteuses de sens et d’histoire. Arrivée en France en 1989, cet artiste péruvien sonde le monde et associe symboles et matières dans un éclatant humanisme. Avec sincérité, ses œuvres sont tour à tour blanches, épurées ou patchwork de formes hybrides plastiques. Symboliques et viscérales, ses créations incarnent un regard humaniste, à la fois critique et positif sur la société. Marouflée, écrasée, gravée, trouée, collée, cousue, peinte, la matière se fait strate archéologique où chaque forme incarne une tradition, une image et explose en couleurs sous nos yeux séduits. Une scénographie tout en couleur et en relief avec l'agrément de specimens prétés par le Muséum d'Histoire Naturelle de la Ville de Toulouse et Toulouse Métropole.

Walter Barrientos

Walter Barrientos est né en 1960 à Cuzco au Pérou. Lorsqu’il intègre l’École des Beaux-Arts de Lima en 1985, il suit des cours de peinture, mais se tourne rapidement vers la gravure pour ses opportunités plastiques alliant la gestuelle du sculpteur aux couleurs du peintre.

Arrivé à Montpellier sûr invitation de l’École des Beaux-Arts en 1989, il y devient professeur de gravure et crée un atelier à Saint-Guilhem-le-Désert. En 1996, il réalise un long voyage au Pérou, au Guatemala et au Mexique, pendant lequel il rencontre le Commandant Marcos et réalise avec les enfants zapatistes une peinture de 25m x 1,50m, exposée clandestinement dans tous les villages du Chiapas, à travers le Mexique et différents pays d’Amérique Latine. Transférée clandestinement en Europe, elle est exposée en France et en Belgique à l’occasion de manifestations de solidarité. Il s’installe à Toulouse en 2000 où il vit et travaille tout en enseignant à « la Maison de la gravure Méditerranée » à Montpellier et en se consacrant à l’enseignement de l’art en milieu éducatif et social en France et en Europe.

Les matrices de ses estampes sont de véritables assemblages de matériaux délaissés, cartons industriels, revêtements de sol, tissus, surfaces accidentées ou encore, pierres, sables, papier, béton qui le portent en permanence vers de nouvelles expérimentations et de nouvelles pratiques artistiques, bien loin des techniques classiques.

À la fois figuratif et narratif, son travail est peuplé de figures humaines et animales où se côtoient des images d’hier et d’aujourd’hui, des références à sa terre natale et à son histoire personnelle. Se croisent aussi dans cet univers onirique particulièrement riche, les réminiscences des danses macabres et des calaveras mexicains, des ex-voto de Frida Kahlo, de la conquête espagnole et de la chute de l’empire inca, mais aussi la souffrance des hommes et surtout l’espoir, car l’œuvre de Walter Barrientos chargée de couleurs et de lumière s’avère capable de porter un message universel de paix, de tolérance et de partage.

Voir son site

Contacter les administrateurs