Programme

Exposition - Visite libre - visite commentée

© Playground / MC

Samedi 21 et dimanche 22 septembre - Le monastère Jesus-Maria

Visites commentées des bâtiments

Toutes les 30 min de 14h à 17h30

Ancien couvent du XVIIe siècle occupé par les frères capucins, le site est ensuite habité par la communauté des carmélites d'Abbeville de 1821 à 1998. À cette date la propriété est cédée à la Ville. Venez découvrir un lieu chargé d'histoire et remarquablement conservé au cœur du centre-ville lors d'une des nombreuses visites commentées où vous pourrez comprendre le quotidien des religieuses carmélites.

Samedi 21 et dimanche 22 septembre - Exposition "Dépôt d'art sacré – accrochage 1"

Visite libre

Samedi : de 14h à 17h (dernier accès à 16h45)

Dimanche : de 14h à 18h (dernier accès à 17h45)

Au sein de l'ancien monastère du Carmel, partez à la découverte de pièces évocatrices de l'art sacré du territoire. L'occasion inédite de découvrir certaines pièces rarement montrées au public.

Samedi 21 et dimanche 22 septembre - Exposition "La noctuelle se mêle au Carmel" par Émilie Pillot, photographe plasticienne et Paul Lointier, collagiste

Visite libre

De 14h à 18h

Derniers jours pour découvrir l'exposition

La Noctuelle est une proposition littéraire photographique inspirée par la poésie Le Papillon d’Henri Fréderic Amiel. Pensée comme un scénario, l'ensemble dévoile une narration sombre totalement dénuée de tout repères spatiaux et temporels. Ici, ce sont les anonymes qui déclinent l'action au fil de la nuit où le regardeur devient le conteur de ces déambulations urbaines en quête de visage. Là, se pose la question de la métamorphose et du désir de l'inconnu.

Samedi 21 et dimanche 22 septembre - Exposition "Sens dessus-dessous" par par Émilie Pillot, photographe plasticienne, Paul Lointier, collagiste et la complicité d'habitants d'Abbeville

Visite libre

De 14h à 18h

Derniers jours pour découvrir l'exposition présentée au carmel et en centre-ville d'Abbeville

Site internet dédié

Sens Dessus-Dessous est une intervention artistique protéiforme participative, utilisant les codes du street art, de la sociologie, du collage et des nouvelles technologies pour réinvestir le fond de photographies conservé par la ville d'Abbeville en installation éphémère dans l’espace urbain.

Cet acte est une réappropriation de l’espace public à travers une occupation de la rue, des bâtiments et des vitrines par l’affichage de collages réalisés par les habitants de la ville. Tout droit sortis des réserves et laissés aux mains des participants, ceux-ci ont ré-interprétés des œuvres d’arts et des photographies appartenant aux collections de la ville d’Abbeville.

Ces collages deviennent les nouveaux décors de la rue. Géolocalisable via un parcours numérique, chaque affichage est lié à son auteur et à son image source par un site dédié (et réseaux sociaux) à l’intervention, le passant peut alors enrichir le contenu en postant d’autres photographies ou commentaires en lien avec l’image d’origine. Au fil des jours apparaissent sur les murs ces images qui font l’identité de la ville, de ses habitants. Un jeu de pistes se crée et permet de (re)découvrir notre environnement de vie.

La plasticienne et les participants redonnent ainsi vie aux œuvres majeures, méconnues de la population, et place ces témoignages au cœur de son contexte: la rue.

Renseignements

Carmel - Maison du Patrimoine

34/36, rue des Capucin, 80100 Abbeville

03 22 20 27 05

patrimoine@abbeville.fr

patrimoine.publics@abbeville.fr

Gratuit

JEP Abbeville Carmel Maison du Patrimoine

A propos du lieu

36 rue des Capucins 80100 Abbeville

Le couvent d'Amiens ne pouvant plus faire face à l'afflux de postulantes, il est décidé d'en bâtir un nouveau à Abbeville. Les premières sœurs carmélites arrivent dès 1636. Après la période révolutionnaire, la communauté s'installe dans l'ancien couvent des Capucins, dans la rue éponyme, en 1821. Au fil des années, les religieuses le restaurent et le transforment en carmel régulier. N'étant plus assez nombreuses pour vivre dans l'édifice, elles quittent les lieux en 1998, date à laquelle la Ville se porte acquéreur de la propriété. Aujourd'hui le Carmel retrouve une seconde vie en devenant la Maison du Patrimoine.

Accès: Accès par la rue des Capucins ou par le jardin de l'hôtel d'Émonville

Le Carmel - Maison du patrimoine Ville Abbeville