La base sous-marine de Bordeaux : sous le béton, la culture, par Mathieu Marsan

Mathieu Marsan, historien d'art, revient sur l'histoire de la construction de la base sous-marine de Bordeaux, mais aussi sur son usage comme lieu culturel.

Base sous-marine de Bordeaux (c) M. Marsan

Mise en chantier dans le quartier de Bacalan en septembre 1941, la base sous-marine accueille les premiers submersibles allemands affectés à la cité girondine en janvier 1943. Depuis la Libération, cet encombrant vestige architectural est devenu un lieu capable de stimuler tous les fantasmes. Toutes sortes d’artistes ont, à un moment donné, investi les murs du bunker bordelais. Plus de cinquante années d’initiatives artistiques ont bâti la réputation d’une base, tour à tour lieu inédit et underground, dédié à la plaisance puis à l’art contemporain sous toutes ses formes. Cette conférence a pour objectif de présenter l’histoire de la construction du bunker le plus imposant de Nouvelle-Aquitaine, son rôle durant la Seconde Guerre mondiale, ainsi que les différentes expérimentations culturelles qu’elle a pu abriter tout au long de la seconde moitié du xxe siècle.

bordeaux, architecture , bunker , base sous-marine , XXe siècle