"L'éléphant dedans" performance et démonstration

Après "L'éléphant dedans", performance sur la thématique du geste, l'artiste compte orner les participants de fleurs et feuilles pour les voir déambuler dans la manifestation.

Mathilde Neri

" L'Eléphant dedans "

Performance et démonstration

" L'éléphant dedans " est l'étape d'un projet en cours comprenant la vidéo, l'installation et la performance artistique. Afin de tester la viabilité de ce projet pour l'année 2020, il s'agit aujourd'hui, de capter un certain nombre de photographies et vidéos inspirées des hastas-mûdras, gestes des mains présents dans le kathakali, théâtre-danse indien.

Dans l'objectif de voir déambuler le plus grand nombre de personnes à la manifestation décorées de petites fleurs et feuilles ou portants d'une couronne en liane patate à Durand sur la tête, après la performance il y aura la possibilité, de la part du public, de se faire orner une partie du corps ou du visage, puis de se faire prendre en photo. Ces photos seront par la suite, envoyés aux participants par courriel.

Le kathakali met en scène les épisodes du Mahabaratha et d'autres épopées hindoues.

« À voir mes parents rassemblés pour se battre, mes forces défaillent, ma bouche se sèche, mon corps frissonne, mes poils se hérissent, mon arc me tombe des mains, la peau me brûle ; je ne puis rester là, mon esprit s'égare, et je n'aperçois que funestes présages; quand j'aurai frappé les miens dans la bataille, je ne vois pas quel bien m'en adviendra ! » La Bhagavad Gîta

La Bhagavad Gîta est la partie centrale de l'épopée sanscrite le Mahabharata. Ce "chant" narre le mythe d'un guerrier ayant comme mission de déclencher une guerre dont les membres de sa famille vont inévitablement être victimes. Désespéré à cette idée, il invoque le dieu Krishna.

Si l'enseignement de ce récit porte en lui d'innombrables sujets et thématiques de contenu, c'est en développant celui de "guerre comme métaphore du conflit intérieur que nous tous rencontrons à un moment à l'autre de notre vie" que je développe ce projet.

"L'éléphant dedans", représente un des premiers gestes captés par la photographie et "inventés" à partir des hasta-mûdras. Il évoque également le grand dieu Ganesh.

Ci-après un déroulé de la performance qui aurait lieu pendant les Journées Européennes du Patrimoine 2019.

Des vocalises émis en toutes les directions dans le hall du Théâtre du Grand Marché indiqueront le début de la performance et serviront à capter l'attention du spectateur. Lorsqu'un nombre satisfaisant de participants et visiteurs seront réunis, je dessinerai un cercle sur le sol avec de la farine où j'irai m'asseoir. Ainsi, ornée de fleurs et feuilles jusqu'à la taille, avec une couronne en liane patate à Durand sur la tête, j'irai formuler au moins trois phrases. Ces phrases seront composées de plusieurs gestes représentatifs de « L'éléphant dedans » et seront suivies de leur traduction vocale.

Dans la globalité, ce projet souhaite sensibiliser les publics à la culture, au Patrimoine, à la biodiversité, mais aussi à l'importance du "monde intérieur".

Ainsi, la deuxième partie de cette intervention consistera dans le partage du "trésor de la flore réunionnaise". Car, l'application de petites fleurs et feuilles au latex liquide, permet de composer des magnifiques "bijoux" pour ceux qui souhaitent les recevoir.

Cette démonstration se déroulera par un premier moment de tests d'allergie pour avoir la certitude que le participant ne soit pas allergique au produit ; pendant que le liquide sèche le participant pourra échanger avec l'artiste, réfléchir et s'exprimer sur choix de zone à traiter (visage, bras, cou, etc.) ; par la suite il y aura le nettoyage et l'hydratation de la peau et enfin la pose du latex pour fixer les plantes.

La tenue du latex est variable pour chaque personne et dépend de sa sudation : en général elle a une tenue inférieure à une heure.

Le latex liquide dérive de la transformation d'un suc végétal produit par l’arbre à caoutchouc. Il est très utilisé pour les effets de cinéma.

Le choix des plantes n'étant pas encore établi, je me permet de vous lister celles qui ont été utilisées pour les premières photos : corbeilles d'or ; bougainvilliers ; épines du Christ ; fougères ; bambou ; begonia cucullata ; lobelia.

Biographie

Mathilde Neri, née à Noyon (France), citoyenne italienne, est une plasticienne auteure principalement de performances.

Diplômée de l'Istituto d'Arte Giorgio Morgagni de Forlì en Italie en 2004, pendant quelques années elle travaille à la fois dans un atelier de restauration d'œuvres d'Art et contribue activement au collectif Hotel Nuclear fondé par Giancarlo Bianchini, en particulier dans le cadre de la collaboration du collectif avec le duo de danseurs Nhandan Chirco et Branko Popovic, mais aussi avec Zapruder Filmmakers Group et Motus Teatro.

Le collectif lors de sa fondation est nourri par l'imaginaire de l'auteur britannique J.G. Ballard.

En 2008, Neri à reçu le prix "Giovani filmmakers" par la Galerie San Fedele en Italie. Avec le collectif Hotel Nuclear, elle a beaucoup voyagé, invitée par de nombreux Festivals et manifestations internationales. En 2016 elle reçoit une bourse d'aide à la création par le Ministère de la Culture d'outre-mer.

Du cinéma à l'image vidéo-graphique, du théâtre à la performance, de la photographie à la peinture et la scénographie, tous les médiums sont conviés à un joyeux croisement, au service d'une recherche polymorphe qui a tendance à s'appuyer sur les sciences sociales.

Le son et la musique ont une grande importance pour Neri, qui malgré son ouverture aux collaborations (création collective et la pratique de workshops), n'a pas encore de musicien-ne attitré. Elle continue donc à inventer la musique et le son : elle bénéficie d'un parcours accompagné - accès régulier aux ressources, du Conservatoire à Rayonnement Régional Maxime Laope.

Inspirée par les mythologies des civilisations passées, parfois toujours vivantes, sa préoccupation est de mettre en image la pensée et les conflits intérieurs auxquels les êtres sont confrontés au cours de leurs vie.

Mathilde Neri vit et travaille actuellement à l'Île de La Réunion (France).

traditionsancestrales, théâtre, danse, hasta-mûdras, mystique, biodiversité, enseignementphilosophique, spirituel, Art, Artcontemporain, performance, performingArt, enseignement, sagesse, philosophie, rituel

About the venue