Visite des jardins du Gran' Palazzu

Inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis 1992, les jardins actuels, propriétés de la Collectivité de Corse, conservent des espèces remarquables.

© CdC

Conçu dès l’origine pour être découvert en calèche, le jardin garde encore les vestiges de ses allées ombragées et fleuries, au travers des rocailles. Les allées et venues des voitures, qui se rendaient en soirée au pavillon balnéaire de l’Ariadne-plage, étaient permises le long d’une large allée, ouverte sur le cours Grandval, de part et d’autre du parc.
Cédant à la mode des jardins exotiques de la Côte d’Azur, le parc fut planté d’essences rappelant les contrées lointaines, chères aux Britanniques.
Au cours du temps, le jardin a répondu aux différents propriétaires, voyant succéder différents paysagistes. Il est aujourd’hui le reliquat du Parc des derniers propriétaires de l’Hôtel, M. et Mme Raccat, qui voulaient reconstruire le jardin fabuleux de leur rencontre.
Inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis 1992, les jardins actuels, propriétés de la Collectivité de Corse, conservent des espèces remarquables.

A propos du lieu

22 cours grandval ajaccio 20200
  • Monument historique
  • ,
  • English garden

L’Hôtel de la Collectivité de Corse, ancien Grand Hôtel et Continental, domine un écrin de verdure exceptionnel. De sa création en 1894, le jardin, dessiné par le paysagiste Charles Peyrouse, a conservé la symétrie et une organisation basée sur les volumes et l’exotisme. Cédant à la mode des jardins exotiques de la Côte d’Azur, le parc fut planté d’essences rappelant les contrées lointaines, chères aux Britanniques. Au cours du temps, le jardin a répondu aux caprices des différents propriétaires. Cependant, il conserve encore de nos jours des espèces remarquables. Des grandes herbes aux essences fleuries, en passant par les conifères, le climat ajaccien permet en effet, la coexistence d’une grande diversité d’espèces, permettant ainsi de créer des ambiances spécifiques. Inscrit à l’inventaire des Monuments historiques en 1992, le jardin fait l’objet d’une attention particulière confiée à un architecte paysagiste qui lui a redonné son organisation initiale, autour d’une perspective centrale très visible depuis le Cours Grandval, avec des plates-bandes symétriques successives en demi-lune, des alignements de palmiers et des jeux de terrasses.

Jardins de l'Hôtel de la Collectivité de Corse François Garnier