Fête de la Danse: Ouverture du festival - Vernissage au MEG à 18h

Avec discours et petits fours, plongeons dans le mouvement, dans la diversité de la danse, en dialogue avec la musique. Le vernissage sera suivi du spectacle «Le Miroir d'Iyagbon» de la Cie Onyrikon.

Photo Alberto Marchesi

Les corps peuvent à nouveau frétiller et les cœurs s'envoler!

Regroupé·e·s plutôt qu'isolé·e·s, venez donner le coup d'envoi à l'édition 2022 de la Fête de la Danse!

Dans la rue ou dans les parcs, dans les salles de spectacle ou dans les musées, la danse déploie ses ailes durant six jours dans le canton de Genève.

Pour célébrer la Fête de la Danse 2022, le MEG accueille dès 20h Le Miroir d’Iyagbon, un grand spectacle qui mêle théâtre, musique et danse.

Réservation recommandée au plus tard 24h avant l'événement à resa.geneve@fetedeladanse.ch (nombre de places limité)

Créée par la Compagnie Onyrikon et le sculpteur nigérian Samson Ogiamien comme «un jeu de miroirs des cultures, entre contemporain et ancestral, entre musées européens et cérémonies africaines, entre rite de passage et passage de frontières», cette performance déambulatoire débute dans le parcours Afrique de l’exposition permanente du MEG. Tout commence autour du mystérieux masque d’Iyagbon, une création d’Ogiamien avec les fondeurs royaux de Benin City au Nigeria. Le public est invité à suivre ce masque de bronze, sa procession du MEG vers un site secret où se déroule un rituel sacré, comme une tentative de générer une communauté éphémère autour d’un objet artistique-magique.

et les

CONSEILS & INFOS :
Le spectacle déambulatoire débute au MEG et s'achève dans le quartier de la Jonction à 22h.
Prévoir des chaussures et un habillement confortable pour une marche nocturne.
Les vestiaires du MEG sont fermés.
Le spectacle est filmé.

Dans le cadre de sa réorientation stratégique, le MEG poursuit son programme de décolonisation des collections en accueillant «Le Miroir d'Iyagbon», une puissante voix artistique qui dialogue avec la provenance des collections africaines et leur statut d’objets «muséifiés».

  • Direction artistique et mise en scène : Juri Cainero
  • Co-direction artistique et chorégraphie : Beatriz Navarro

  • Co-direction artistique et sculpture : Samson Ogiamien
  • Assistant régisseur [stage manager] : Bianco Daniele
  • Acteur-trices : Valentin Benoit; Juri Cainero; Neda Cainero; Marco Chaigneau; Victor Coste; Beatriz Navarro; Estelle N’Tsendé; Eva Poussel; Florent Thiollier; Alexia Vidal; Javier Riveros
  • Special Guest [percussioniste] : Mbar Ndiaye
  • Chœur et danse : Edo Cultural Art Forum avec Amowie Austin John ; Jeffrey Aghahuwa ; Michael Imhansuomon ; Evans Eguagie Osazee
  • Scénographie : Lucia Soldati et Mauro Bessler
  • Musique et arrangement : Neda Cainero et Juri Cainero
  • Création lumière et mise en œuvre: Chloélie Cholot-Louis et Camille Mauplot
  • Production : Associazione Firàpul, Association Favilla, Verein Yaruya
  • Chargé-e-s de production : Nyan Storey ; Irene Lunghi ; Jonas Lendenmann
  • Co-production : LaStrada Festival
  • Partenaires : Fête de la Danse; Université Ouvrière de Genève; Jardins de la Jonction; Forum Pointe de la Jonction; Ateliers d’Ethnomusicologie [ADEM]; Terrain d’Aventures