Connexions

Pour les 70 ans de l’Académie Internationale de la Céramique (AIC), le Musée Ariana consacre trois expositions : MIGRATION(S), CONNEXIONS, VOCATION.

Vase à vin (Ukraine , 1958) Dimitri Golovko © Angelo Lui

Entre 1952 et l’an 2000, les destins du Musée Ariana et de l’Académie internationale de la Céramique (AIC) s’avèrent intimement liés. Les quelque 520 céramiques contemporaines parvenues au Musée Ariana au fil des ans par l’entremise de l’AIC ont suivi différentes voies et obéi à des contextes très variés.

Soucieux de faire de Genève la capitale mondiale de la céramique, Henri J. Reynaud entreprend dès l’origine d’étoffer les collections céramiques du Musée Ariana en les ouvrant aux expressions autres qu’européennes et historiques. En 1960, son Échange culturel mondial
est le prétexte à un premier don de 24 pièces relevant indifféremment du répertoire artisanal ou artistique. En 1964, Edgar Pelichet institue un Prix Reynaud, puis l’AIC vient pendant près de dix ans récompenser sous la forme d’un achat pour le Musée Ariana les premiers prix de la Biennale de Vallauris et du Concours international de la céramique contemporaine de Faenza. Parallèlement à ces achats, nombreux furent les dons spontanés effectués par les membres de l’AIC eux-mêmes.
C’est à tous ces artisans, tous ces artistes, tous ces conservateurs passés et actuels qui ont nourri ce rêve d’une collection sans frontière esthétique ou géographique, qu’est dédiée cette exposition.

+ INFO