Trials of money de Christophe Meierhans

L’argent est-il le responsable de la misère dans le monde ? Christophe Meierhans l’appelle à la barre pour le juger et nous invite à prendre part à son procès. Édifiant.

Dans une atmosphère en clair-obscur, Josse De Pauw, figure du théâtre flamand, partage des réminiscences personnelles précieuses : la sagesse de son grand-père, modeste facteur, mais aussi des souvenirs d’Amérique latine ou de paysages qui l’ont ému. Chemin faisant, il plante dans le sol de minces poteaux de bois, comme une ode à ces objets délaissés qui semblent des trésors. Les accords déliés et les volutes pénétrantes du pianiste Kris Defoort, rehaussés par les rythmes du batteur Lander Gyselinck et du bassiste Nicolas Thys, ancrent la parole dans un espace imaginaire. Après le succès de An Old Monk, hommage au jazzman Thelonious Monk, Josse De Pauw retrouve Kris Defoort, également improvisateur et compositeur d’opéras, dans un dialogue artistique où résonne leur étroite amitié. « Suis ton cœur, car il sait mieux que ta raison ce que tu veux » : cet adage de l’aïeul de l’artiste sert de fil conducteur à A Concert called landscape. Un spectacle où douceur et générosité se conjuguent pour nous transporter de l’intime au cosmos.

A propos du lieu