Chair de graphisme - Atelier Dessiner un arbre

Atelier tout public (dès 10 ans) animé par Valérie Voyer, commissaire de l'exposition Chair de graphisme

Arts plastiques

Atelier Portrait sans visage

Dimanche 20 septembre de 15h à 16h30

>> Réservation gratuite et obligatoire <<

Animé par Valérie Voyer. Facile de dessiner un arbre ! Pas si facile, si l’on veut qu’il exprime une émotion ou une idée particulière. Cet atelier, issu d’un workshop donné dans les années 1970 par le célèbre graphiste Bruno Munari, vous poussera à explorer les formes, et donc les sens.

Pour aller plus loin : Bruno Munari, Drawing a tree, Edizioni Corraini, 1978

À partir de 10 ans - durée 1h30

======================

L'exposition Chair de graphisme se tient au Centre Tignous d'Art Contemporain du 2 au 20 septembre 2020 .

Exposition proposée par Valérie Voyer (Atelier Le PasQueBeau), commissaire.

Artistes présentés :
– Thomas Brosset
– Helmo
– Le PasQueBeau
– Melody Lu
– Malte Martin

Une insaisissable discipline que celle du graphisme: à la croisée de l’art contemporain et de la production sur commande, c’est aussi une pratique souvent individuelle, s’inscrivant par nature dans l’espace collectif, qu’il soit réel ou virtuel.
Cependant, la forme graphique, une fois achevée, est muette sur les circonstances qui l’ont vu naître. C’est là tout l’objet de cette exposition : au-delà de l’objet visuel fini, en montrer la chair.

Traduire en images les mots des autres, c’est le credo de tout professionnel de l’image. Il pourrait sonner comme un glas à la création vivante. Bien au contraire, il est le point de départ de l’aventure intime et partageuse qui creuse dans la chair du projet, la chair de la société qui lui est contemporaine, son histoire et ses codes, pour, in fine, traduire l’intention du commanditaire… et la trahir.

Belles affiches pour commanditaires prestigieux, élégants logotypes ou dessins de caractère, livres et publications à l’esthétique maîtrisée… n’auraient vu le jour sans des recherches comprenant autant d’hésitations, de pistes écartées, de repentirs, de fabuleux échecs, d’accidents plus ou moins provoqués, «car le hasard, ça se mérite» ! Avant, pendant, en marge ou après le processus de la réponse à une commande, voici exposé tout ce qui grouille et s’agite, et permet, étrangement, de faire œuvre.

Exposition, Montreuil, graphisme, Centre Tignous d'Art Contemporain