Spectacle-rencontre : le mythe des « Sept dormants »

Avec l’ensemble vocal De Caelis et le danseur Jean-Paul Mehansio, le compositeur Camel Zekri fait redécouvrir ce mythe dans une création inédite.

Droits réservés

Il était une fois sept jeunes qui s'étaient cachés dans une grotte pour échapper à une persécution religieuse et s'y étaient endormis plusieurs siècles… Il était même deux fois, puisque Chrétiens et Musulmans ont longtemps partagé ce mythe qui évoque la vie, la mort et l'éternité. Le compositeur et guitariste Camel Zekri réveille ces « Sept dormants ». Le musicien globe-trotter a écrit de nouvelles partitions, qu’il a confiées à De Caelis, un ensemble vocal féminin spécialisé dans l’interprétation du répertoire médiéval. Le danseur d’origine ivoirienne Jean-Paul Mehansio prête aux sept assoupis son corps et ses mouvements fluides, qui invoquent également la dormance des plantes. Totalement inédit, ce dialogue des arts et des époques est créé ce jour à Royaumont. Assistez au réveil des dormants !

mythologie, guitare, musique médiévale, chant, danse

A propos du lieu

95270 Asnières-sur-Oise
  • Jardin patrimonial

Une abbaye royale, chef-d’œuvre de l’architecture gothique Fondée en 1228 par le jeune Louis IX – futur Saint Louis – et sa mère Blanche de Castille, cette abbaye royale rattachée à l’ordre cistercien connut au XIIIe siècle un grand rayonnement. Niché dans un cadre d’une beauté intemporelle, le monument a connu plusieurs vies, successivement monastère cistercien, abbaye de cour, site industriel, noviciat, hôpital de guerre, résidence de campagne. Classés au titre des monuments historiques en 1927, les bâtiments de l’abbaye sont disposés autour d’un magnifique cloître dont les galeries desservaient les lieux de travail et de prière des moines. Depuis 1964, la Fondation Royaumont (Goüin-Lang) pour le progrès des sciences de l’homme, conserve et enrichit ce patrimoine. Elle a restauré et réaménagé l’essentiel des bâtiments, notamment le cloître et le réfectoire des moines, qui reste l’un des plus beaux exemples de réfectoire gothique en France. L’abbatiale, détruite à la révolution, a laissé place à des ruines romantiques dans lesquelles un dispositif de lunettes stéréoscopiques permet d’en deviner les proportions grandioses. Aujourd’hui encore, la Fondation continue de revitaliser ce patrimoine à travers la présence d’artistes de la musique et de la danse et son ouverture à tous les publics.

Abbaye Royaumont AEROFILMS