LECTURE DU JEU (LES MOTS DU SPORT) Sport, littérature jeunesse, lecture vivante

dans le cadre de l'opération mon été ma région

LD

LECTURE DU JEU (LES MOTS DU SPORT)

Sport, littérature jeunesse, lecture vivante

Le sport m'a tenu lieu de grammaire, quand je peinais au fond de la classe, et plus tard, les mots sont venus à mon aide, pour m'échapper sur l'aile, quand mon corps m'a imposé ses limites.
Le sport est un art, et la littérature un sport de compétition exigeant, où le plus simple est le plus difficile, où l'essentiel est de tout donner, et en définitive de passer son ballon, à hauteur d'homme, à un partenaire comme à un lecteur.
Alain Gillot

UN PROJET LIANT SPORT, LITTERATURE JEUNESSE, LECTURE VIVANTE

L’association Les 400 Coups s’inscrit joyeusement dans la dynamique de l’Olympiade Culturelle à travers la conception et la diffusion d’un projet liant sport, littérature jeunesse et lecture publique : Lecture du jeu (les mots du sport) est un spectacle de lecture vivante et musicale, qui propose des extraits de romans jeunesse contemporains aux thématiques liées au sport.

Le corpus est établi à travers des extraits de romans jeunesse pour les tranches d’âge de 9 à 13 ans.
Foot, course à pied, escrime, tennis, équitation ou gymnastique, ce corpus permettra un prisme assez large des disciplines sportives évoquées, mais aussi de découvrir l’univers de nombreux auteurs d’aujourd’hui ainsi qu’une grande variété d’éditeurs !

SIX REPRESENTATIONS D’UN SPECTACLE MELANT ARTISTES PROFESSIONNELS ET AMATEURS, MAIS AUSSI SPECIALISTES SPORTIFS

Le spectacle est proposé 6 fois courant septembre dans l’ensemble du bassin de vie du Mantois : dans trois bibliothèques rurales ou de quartiers en zone politique de la ville (Vert, Juziers, Mantes-la-Jolie) ; dans une librairie (La Nouvelle Réserve à Limay) ; dans deux collèges à Magnanville et Rosny-sur-Seine – la séance proposé pour ce dernier le sera avec une classe ULIS.

Le spectacle est portée par une comédienne, un musicien, et à chaque fois un lecteur amateur. Ces lecteurs amateurs sont recrutés parmi les troupes de théâtre amateur du bassin de vie.

Pour chaque représentation également, sont invités un ou des sportif(s) pratiquant une ou des discipline(s) évoquée(s) dans les extraits de romans choisis : entraîneurs, animateurs, professeurs d’EPS, autour desquels à l’issue de la lecture, un échange est proposé, pour engager le débat entre réalité sportive et littérature.

SPORT ET LITTERATURE JEUNESSE : CELEBRER L’INTERSECTION DE LA FICTION AVEC LE MONDE DU JEU

Le projet propose de mettre en valeur auprès des plus jeunes et des familles un croisement entre disciplines artistiques (en l’occurrence littérature, lecture, mais aussi musique) et sportives.
Cette sensibilisation à la « littérature sportive » permettra de célébrer l’intersection de la fiction avec le monde du jeu, des loisirs et des sports, mais aussi de la société.

Même si le corpus peut paraître conséquent aujourd’hui dans la littérature jeunesse, ce croisement n’a pas toujours été de soi : littérature et sport ont mis longtemps à faire bon ménage, en raison de la traditionnelle dichotomie entre l'esprit et le corps, propre à la France. La littérature a longtemps jugé le sport futile : Camus a été rejeté pour sa passion du foot, Sartre regardait les matchs en cachette…

Mais dans la lignée des Anglo-Saxons (Ernest Hemingway, Norman Mailer…), le sport est devenu en France aussi un sujet d’intérêt littéraire.
Ce n'est plus un champ clos préservé des pollutions extérieures, mais un lieu où apparaissent des problématiques sociétales, qui le font ressembler au monde réel.
A ce titre, le sport s'est mis à présenter un intérêt métaphorique pour les écrivains qui y ont vu une matière à travailler.
A l’image de célèbres romans récents (Courir d’Echenoz, Où en est la nuit d’Hatzfeld), il en est ainsi également dans la littérature jeunesse : dans les romans choisis pour le projet, les différentes disciplines sportives évoquées permettent aussi d’aborder des problématiques comme le racisme, les préjugés, la tolérance, l’amitié, la solidarité, le dépassement de soi etc.

La rencontre, à l’issue des lectures, avec des sportifs réagissant aux mots (et aux maux souvent) mis par les auteurs sur leurs disciplines, sera riche de partages et d’échanges.

UNE VOLONTE DE DECLOISONNEMENTS ET D’INCLUSION

Le projet permet de :
Créer des croisements entre arts (littérature, lecture, mais aussi musique) et sport.
Sensibiliser les plus jeunes enfants et ados à la lecture à travers une littérature liée au sport qui peut animer leur attention.
Rendre le livre accessible et familier par l’approche d’une lecture publique vivante et musicale.
Croiser les pratiques amateurs et professionnelles, par l’intégration de lecteurs amateurs au projet.
Engager de nombreux partenaires dans une dynamique de co-construction et d’itinérance dans un territoire de la Grande Couronne.
Engager une démarche inclusive en s’adressant à des publics issus de réalités socioculturelles diverses, et en s’attachant à des problématiques liées aux publics en situation de handicap (un des textes notamment traite d’un jeune handicapé).

UNE MISE EN VALEUR DE LA LECTURE, GRANDE CAUSE NATIONALE EN 21-22

Alors qu’aujourd’hui 20 % des élèves maîtrisent mal les savoirs fondamentaux à la sortie de l'école primaire, la lecture a été déclarée grande Cause Nationale entre les étés 2021 et 2022, avec l’ambition de la mettre au cœur de la vie de tous les Français : en portant une attention très particulière aux plus jeunes, pour nombre desquels les livres ne font pas partie de leur environnement socioculturel et pour qui la lecture courte sur écrans a pris le pas sur la lecture longue, qui implique effort et concentration.
Dans le cadre de cette « grande cause », ce projet permet une sensibilisation des plus jeunes à la lecture, par une approche vivante et ludique, en lien avec des thématiques sportives propres à animer leur attention.
Il fera découvrir aux enfants, aux adolescents et à leurs familles la richesse d’un répertoire romanesque contemporain pour la jeunesse, facilitera et encouragera la découverte de « l’objet livre ».

UNE SYNERGIE PARTENARIALE ET ITINERANTE

Le projet réunit de nombreux partenaires : les lieux d’accueil des 6 représentations des spectacles, avec lesquels seront imaginées en commun les modalités de mise en œuvre des séances ; les troupes amateurs locales pour le recrutement des lecteurs ; la présence de sportifs aux différentes séances. C’est tout un travail d’échanges, de partage et de co-construction qui sera mis en œuvre en amont, pour développer une réelle synergie sur le territoire autour du projet.
Ces nombreux partenariats permettent de donner un fort caractère itinérant, puisqu’à travers les lieux ou les structures impliqués, c’est sur au moins six communes, urbaines, périurbaines ou rurales, de ce bassin de vie de la Grande Couronne que le projet est appelé à se déployer.