ManiFeste-2017 : Final : Ensemble Ulysses / Heinz Holliger

« J’aspire à une libération complète de toutes les formes, de tous les symboles, de la cohérence et de la logique."

« J’aspire à une libération complète de toutes les formes, de tous les symboles, de la cohérence et de la logique. » Ce credo d’Arnold Schoenberg aurait pu être signé par Vassily Kandinsky, après leur rencontre décisive en 1911. Leur dialogue intense, une concomitance de pensée, manifesta un bouleversement total pour l’histoire et l’art, avant la Première Guerre mondiale. Le programme de Heinz Holliger gravite autour de la Seconde École de Vienne. Sa propre musique s’inscrit dans cette lignée, par son ethos mélancolique et son art du cryptage. Increschantüm charrie le mal du pays, l’errance, la fantasmagorie, non loin d’Alban Berg, tandis que Niccolò Castiglioni laisse affleurer, dans son propre langage, l’influence du style aphoristique de Webern.

Viennois dans l’âme, ce final est aussi l’acte de naissance du nouvel Ensemble ULYSSES, une formation de jeunes musiciens circulant entre plusieurs académies européennes. Renforcés par les solistes de l’Ensemble intercontemporain, ces interprètes vont découvrir et pratiquer le répertoire du 20e siècle et celui de l’Ircam, en l’occurrence Sul Segno, le chef-d’œuvre de Yan Maresz. Tout un monde envoûtant de cordes pincées, de figures mouvantes, et de synthèse par modèles de résonance. La technologie pliée au projet poétique.

ARNOLD SCHOENBERG/HEINZ HOLLIGER SECHS KLEINE KLAVIERSTÜCKE, OPUS 19

ARNOLD SCHOENBERG HERZGEWÄCHSE, OPUS 20

ANTON WEBERN FÜNF STÜCKE FÜR ORCHESTER, OPUS 10 ; FÜNF GEISTLICHE LIEDER, OPUS 15

HEINZ HOLLIGER INCRESCHANTÜM création française

NICCOLÒ CASTIGLIONI RISOGNANZE

YAN MARESZ SUL SEGNO

Sarah Maria Sun soprano
Ensemble ULYSSES
Ensemble intercontemporain
Heinz Holliger direction
Manuel Poletti, Denis Lorrain réalisation informatique musicale Ircam