Douce dame

Cie Adéquate - Deux danseurs et deux musiciens chanteurs revisitent le jeu amoureux : de la séduction à l’attente, du désir au regret.

  • Séniors
  • ,
  • Adultes
  • ,
  • Tout public
  • Culture
  • Danse
Emmanuelle Derrier

Partant de la chanson d’amour courtois Douce dame jolie de Guillaume de Machaut (XIVème siècle), les chorégraphes Lucie Augeai et David Gernez s’unissent au groupe musical et vocal La Tempête pour s’emparer d’un thème vieux comme le monde et qui traverse les âges : l’amour. Sur une musique médiévale jouée en direct, les corps se croisent, se mêlent, tel un jeu de séduction où l’attente et le désir sont le nerf de l’amour courtois. Danseurs et musiciens s’invitent à traverser, à explorer le champ artistique de l’autre pour en trouver les résonances, les contrastes possibles. La séduction demande un acte de communication pour tenter d’entrer en relation avec l’autre. Que ce soit par le biais du corps, de la voix, du regard, une relation se crée avec l’autre et c’est de là que nait la séduction. Cet étonnant quatuor nous offre une expérience légère et tendre, tout en intimité, mêlant danse et musique.

Simon-Pierre Bestion, de l’ensemble La Tempête, développe un travail qu’il revendique comme un « spectacle total », n’hésitant pas à allier musique, chant, théâtre, danse et à bousculer les codes de la musique ancienne. La compagnie Adéquate, sensible à sa démarche artistique, entend mêler un degré d’accessibilité avec le devoir d’exigence lié à l’essence même de son art, la danse contemporaine.

Après Job en 2017 et Les Royaumes en 2019, ils seront de passage pour cette forme différente, à découvrir à la cathédrale de Nevers !