JOE MCPHEE, JOHN EDWARDS & KLAUS KUGEL

musiques improvisées et expérimentales

  • concert
  • jazz
C. Marx

Attention : Poésie et free jazz du 21ème siècle en cette année 2019 qui marque les 80 ans de ce grand Monsieur qu’est Joe McPhee ! Une belle leçon d’audace et de partage est à prévoir !

Joe McPhee sax, trompette
John Edwards contrebasse
Klaus Kugel batterie

JOE McPHEE
Compositeur, poète et multi-instrumentiste (saxophones, clarinette alto, trompette, trombone à piston), Joe McPhee est né en 1939 à Miami. En 1968, il commence à travailler le saxophone. En 1971, il enregistre en live avec Clifford Thornton pour son Survival Unit II. Depuis, il poursuit ses recherches musicales dans les domaines de l’improvisation, de la composition et d’études conceptuelles englobant les aspects acoustiques et électroniques de la musique. Ces recherches lui valent aujourd’hui une reconnaissance mondiale. À partir des années 80, il joue alors avec de nombreux musiciens européens. Il créé notamment le Joe McPhee Po Music3 dans lequel on retrouve notamment André Jaume, Irène Schweizer, Pierre Favre, Radu Malfatti, Raymond Boni, ou Urs Leimgruber. Il joue également avec les musiciens Daunik Lazro, Claude Tchamitchian, Evan Parker ou Jérôme Bourdellon. Il rencontre aussi au cours de cette decennie, Pauline Oliveros. Il se produira et enregistrera plusieurs albums avec son groupe, le Deep Listening Band. Depuis 1998, il joue au sein du Trio X avec Jay Rosen et Dominic Duval. À la fin des années 90, il intègre le Peter Brötzmann Chicago Tentet aux côtés de Peter Brötzmann, Fredrick Lonberg-Holm, Hamid Drake, Jeb Bishop, Johannes Bauer, Ken Vandermark, Kent Kessler, Mars Williams, Mats Gustafsson et Michael Zerang et plus récemment avec Decoy et en duo avec Chris Corsano.

KLAUS KUGEL
Né en 1959 en Allemagne, Klaus Kugel est un batteur hyper actif dans les circuits de jazz moderne et contemporain. Il a étudié à l’école de jazz de Munich. Depuis 1989, il a attiré l’attention par le biais de projets avec Petras Vysniauskas, Karl Berger, Tomasz Stanko, Charlie Mariano, Kent Carter, Michel Pilz, Théo Jorgensmann, Kenny Wheeler, Vyacheslav Ganelin, Bobo Stenson, Glen Moore, Steve Swell, Sabir Mateen, Robert Dick , Peter Evans, Perry Robinson, Hilliard Greene, John Lindberg, Gerd Dudek, William Parker, Bobby Few, Roy Campbell, Jemeel Moondoc, Waclaw Zimpel, Mars Williams, Charles Gayle, Conny Bauer, Ken Vandermark… Au cours des 30 dernières années, il a donné de nombreux concerts et est apparu dans des festivals en Europe, aux pays baltes, au Canada, aux États-Unis, en Syrie, au Japon, au Mexique, en Russie, en Chine, en Ukraine, en Azerbaïdjan et en Israël.

JOHN EDWARDS
John Edwards débute la basse en 1987. Dès 1990, il joue ses premiers concerts de musique improvisée avec des musiciens tels que Roger Turner, Lol Coxhill, Maggie Nicols, Phil Minton. Entre 1990 et 1995, il est membre de trois groupes : B-Shops For The Poor, The Honkies et GOD. Depuis 1995, il est devenu un pilier de la scène d’improvisation londonienne… il donne entre 150 et 200 concerts par an et on compte parmi ses collaborateurs réguliers, Evan Parker, Veryan Weston, Steve Noble, Mark Sanders… Dernièrement, un disque du trio avec Sophie Agnel et Steve Noble est sorti sur ONJazz records et un nouveau trio s’est formé, toujours avec Steve Noble et avec Antoine Chessex au saxophone.

http://www.mcphee.edwards.kugel-trio.com/
http://joemcphee.com/
http://www.efi.group.shef.ac.uk/musician/medwards.html
https://www.klauskugel.com/

improvisation, free jazz