DANIEL MENCHE / POINT INVISIBLE / TZII

musiques improvisées et expérimentales

  • concert
  • rock
  • ,
  • électro
Daniel Menche

micr0lab présente : VICE DE FORME #4

- DANIEL MENCHE -

Daniel Menche est un musicien américain originaire de Portland, Oregon. Depuis 1989, il a enregistré de nombreux albums, naviguant de l’électroacoustique à la noise, de la musique abstraite ou minimaliste au dark ambient, de la musique avant-gardiste à l’expérimentale, du field recording au drone, de disques percussifs aux musiques de film. Les sources sonores de sa musique sont diverses et variées : manipulation d’instruments acoustiques et électroniques, field recordings tels que les tempêtes et les sons de la nature, feedback, pianos électriques Rhodes, orgues à tuyaux, cuivres, synthèse granulaire, pédales d’effets, choeurs vocaux, guitare préparée et violoncelles.

Daniel Menche est surtout connu pour ses assemblages de bruits viscéraux et industriels. Dans des enregistrements tels que Vilké (2013), Deluge (2003) et Fields of Skin (1997), ses orientations de composition suscitent et exacerbent les propriétés physiologiques de l’anxiété : augmentation de la pression artérielle, vision floue, claustrophobie, panique, désorientation, etc…

Dans les mains de Menche, le bruit devient démonstratif, cathartique, qu’il soit minimaliste ou fort et dense. Cherchant une tranquillité gracieuse et des états d’esprit placides, les outils de composition de Menche restent les équivalents sonores d’une tronçonneuse.

De par ses gestes audacieux, il plonge dans les dissonances harmoniques et le minimalisme cristallin. Fuyant l’immobilisme, Menche mêle ses boucles semi-mélodiques et ses fresques soniques, créant ainsi une colonne vertébrale rythmique drapée de métal. Les fréquences spectrales qui surgissent de ses drones se transforment en scintillantes et aveuglantes couronnes de son, qui imbuent l’album d’une tension troublante.

https://danielmenche.bandcamp.com/

- POINT INVISIBLE -

Point invisible, atelier parkinsonien de couture sonore, donné dans des conditions le plus souvent insalubres/indignes/post-exotiques.

Étude de l’influence du puy de Crouel, pustule tellurique irradiée à équidistance d’une déchetterie, d’un crématorium et d’un camp d’hommes vrais, sur les corps et les instruments.

Depuis 2013, ont donné d’hasardeux récitals en Navarre par centaines, immédiatement oubliés par des publics amnésiques et clairsemés.

Musique du capital débandé, de l’industrie morte, nains fidèles aux géantes badernes (SPK, Missing Foundation, Throbbing Gristle) jusqu’à l’absurde.

En contrat d’exclusivité avec l’opprobre.

https://opprobre.bandcamp.com/

- TZII -

Depuis les années 90, Tzii, compositeur et réalisateur transporte ses fréquences à travers le monde, de toute l’Europe à l’Australie, en passant par les Etats-Unis, l’Asie du sud-est, le Canada, le Japon, l’Indonésie, l’Afrique, où il a joué des centaines de fois. «Une montagne de multiples figures» dixit Nyx. Son objectif principal est d’atteindre la transcendance à travers la transe, superposant et bouclant jusqu’à une autre dimension. Il explore ainsi une infinité de mondes et d’expressions différents, de la musique à la performance ainsi qu’aux créations collectives. Une chose cependant reste certaine quant à ses créations : il est impossible de leur coller une étiquette. Il fait partie de plusieurs autres projets tels que SOLAR SKELETONS, MS30, 1997EV, VIRIL, AEROBICONOISE et travaille également pour des compagnies de danse, des performances vivantes, des musiques de films et tout autre support incluant le son.

Il a collaboré sur scène ou en studio avec de nombreux autres musiciens à travers le monde et est actuellement engagé dans un tour du monde sans fin.

http://www.tzii.tk https://hearthis.at/gpkhncx7/ https://www.ursss.com/2016/11/tzii/ https://www.facebook.com/viceforme/

noise, electronique, improvisation, microlab