Blind // Erwan Keravec

La musique n’a pas besoin des yeux, parfois, ils sont même un obstacle. Les yeux bandés, chaque son est une surprise. 

L’espace aussi nous semble différent. On redécouvre le lointain. Les sons proches nous semblent hyper-proches. La différence entre le lointain et le proche nous semble abyssale. Être les yeux bandés nous isole du groupe. Tout nous semble plus intense, la musique, le déplacement d’air lié au mouvement. Il faut avoir confiance, se laisser aller. Des musiciens jouent pour nous, autour de nous, mais c’est nous qui nous livrons, assis, les yeux bandés. Et puis, la mémoire travaille, cherche à reconnaître les choses, à savoir qui les produit et d’où elles viennent. À être dans un groupe, les yeux bandés, et avoir le sentiment d’être le seul à sentir ces mouvements d’air, à entendre ces sons, on finit par penser que les choses nous sont individuellement adressées. La complicité, déjà ancienne, entre la Scène nationale et Erwan Keravec, nous donne le privilège de pouvoir reprendre ce spectacle très apprécié lors de la clôture de la saison 2016-17, pour tous ceux qui n’avaient pu le voir et tous ceux qui voudraient le revoir. Si voir est bien le bon mot, ce dont on peut douter, non ?

Association Offshore

Conception, cornemuse Erwan Keravec

Batterie, percussions Philippe Foch en alternance avec Héloïse Divilly

Contrebasse Hélène Labarrière en alternance avec Elise Dabrowski

Saxophones Raphaël Quenehen en alternance avec Clément Dechambre

Réalisation électronique Kenan Trévien en alternance avec Sylvain Thévenard