14 mai 1941 ce fut le commencement

En reconstituant des parcours de vie, cette exposition retrace ce que fut pour les hommes juifs et étrangers arrêtés le 14 mai 1941 leur internement dans les camps du Loiret avant d'être déportés.

  • Exposition
  • Histoire-civilisation

Le 13 mai 1941, à Paris, des milliers de Juifs étrangers, des hommes, dont la liste a été établie grâce au fichier de recensement effectué à partir de septembre 1940 par les autorités françaises, reçoivent une convocation, de couleur verte, par laquelle chacun d’eux « est invité à se présenter en personne », le lendemain à 7 heures « pour examen de leur situation ». Persuadés qu’il s’agit d’une simple formalité, la plupart s’y rendent. Ils sont alors immédiatement mis en état d’arrestation.

Cette première rafle des Juifs en France a lieu le mercredi 14 mai 1941. Cette arrestation ne concerne que des hommes, juifs et étrangers. 3 700 d’entre eux sont transférés depuis la gare d’Austerlitz dans le Loiret, 1 700 sont internés à Pithiviers, 2 000 à Beaune-la-Rolande. Ils vont y rester plus d’une année, dans l’ignorance totale du sort qui leur est réservé. 700 d’entre eux s’évadent. En juin et juillet 1942, ils sont déportés par trois convois qui partent des gares de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande pour Auschwitz.

En reconstituant des parcours de vie, cette exposition retrace ce que fut pour ces hommes cet internement dans des conditions extrêmement précaires, auxquelles s'ajoute la douleur d’être séparé de leur famille.

histoire, mémoire, shoah

About the venue

45 rue du Bourdon Blanc 45000 Orléans