Corps et décors citoyens au Panthéon

découverte des grandes figures du Panthéon et des allégories plus mystérieuses de la République. Atelier de mise en mouvement avec deux chorégraphes autour des postures et du genre.

© Gilles Codina / Centre des monuments nationaux

Guidés par un animateur et deux artistes chorégraphes, Les jeunes découvrent les grandes figures du Panthéon et des allégories plus mystérieuses qui mettent en scène les valeurs de la république. En atelier, les jeunes décryptent et reproduisent les gestes, les postures, les attributs et comparent ces images du masculin et du féminin avec leur propre ressenti et leurs mots. Quel sont les messages derrière toutes ces figures ?

Du tombeau des Grands Hommes aux décors du monument, c’est une abondance de figures qui personnifient les valeurs de la République et la mettent en scène : les allégories de la patrie, la liberté, Marianne, etc. toutes féminines (ou presque... ) et les Grand Hommes et Grandes Femmes entre Zola, Aimé Césaire, et enfin Marie Curie, Simone Veil etc. La personnification d’une République féminine / masculine apparaît.

Le jour de la restitution, les jeunes ont un accès privilégié dans les hauteurs du Panthéon autour de la grande colonnade. Ils imaginent de nouvelles postures, créent des tableaux vivants pour les mettre en mouvement lors d’une restitution collective finale. Pour mettre en scène leur expérience, ils recouvrent de leurs mots, une immense rosace de papier. Les écrits et le papier se déchirent, se déforment, bruissent, matière mobile d’où émergent les corps, évoquant les groupes sculptés dans la pierre.

 Enfin, une performance d’Isabelle Maurel et Andréya Ouamba naîtra de l’espace et du volume créé par les jeunes.

corps, décor, mouvement, danse, citoyen, genre, sculpure, monument, République