Week-end d'échanges et d'auto-formation

S'organiser ensemble face à la répression

Dans la grande salle

S'organiser ensemble face à la répression

Alors que la répression policière et judiciaire de nos luttes fait rage,

la coordination contre la répression et les violences policières

paris/idf vous donne rendez-vous les 29 février et 1er mars à la parole

errante à montreuil pour un week-end déter d'échanges et

d'autoformations. après plus d'un an de gilet-jaunage, une actualité

brûlante concernant les retraites, les épreuves du bac et toujours la

même violence qui s'acharne sur les exilé.es, dans nos rues comme dans

les centres de rétention, la répression d'etat s'exprime chaque jour de

façon plus criante, plus arbitraire et nous frappe tou.tes.

Contre elle, continuons à jouer collectif et à apprendre les un.es des

autres.

A l'Etat et sa police-justice qui nous veulent collaborateurs.trices et

soumis.es, réaffirmons notre présence indocile, le pouvoir de notre

imagination et notre détermination sans faille.

Bien loin des paroles d'expert.es et des conférences soporifiques, on

vous propose de venir organiser le mouvement anti-répressif en

participant à des ateliers pratiques, des jeux et mises en situation,

pour que chacun.e se réapproprie la lutte. Au programme :

Viens apprendre à te déplacer en manif et à prendre soin de toi et des

copaines!

Sauras tu résister à la pression des flics et garder le silence en garde

à vue?

Comment garder le contact avec les copaines qui sont en cabane?

Comment se réapproprier sa défense lorsqu'on passe à la barre ?

Bléssé.e par la police, comment riposter, se reconstruire et continuer à

lutter ?

Et parce que la lutte mérite un estomac bien rempli, il y aura aussi un

brunch anti-carcéral et une cantine solidaire.

Durant les deux jours, une cantine solidaire à prix libre sera proposée.

Important : Merci de ne prendre aucune prise de son ni d'images dans les

ateliers de travail et les moments d'échanges qui auront lieu dans les

espaces de la Parole errante.

Programme

SAMEDI

10h-13h : Brunch anticarcéral, avec l'Anarchist Black Cross/Paris-IDF

Que faire quand une personne est placée en détention ? Il n'est pas

évident de savoir quelles démarches entreprendre pour rester solidaires

par-delà les murs, et pour cause : le code de procédure pénale donne un

cadre juridique à la détention, mais chaque prison possède son propre

règlement intérieur. Et l'application de ce règlement est soumise à

l'arbitraire du personnel pénitentiaire. Toutefois, pas de panique, il

est possible de s'organiser ! Nous discuterons des actions permettant de

soutenir au mieux les personnes détenues. Nous souhaitons également

aborder la solidarité avec les personnes subissant des peines «

alternatives » (comme le bracelet électronique).

13h-14h repas

14h-16h30 atelier sur la vidéosurveillance avec la Quadrature du Net

Depuis quelques années, on voit se développer des technologies

"intelligentes" pour faciliter la surveillance des villes.

Reconnaissance de silhouette, de démarches, de comportements,

reconnaissance faciale... Sous ses airs de "smart city", la Technopolice

prend du terrain. À la base de ces technologies, le réseau de caméras de

surveillance qui croit de jour en jour.

Quelles actions militantes, politiques et juridiques peut-on mettre en

œuvre pour lutter contre ? On y réfléchit ensemble autour d'un atelier

participatif.

17h-19h atelier sur les plaintes IGPN avec l'Assemblée des blessés

L'IGPN comme l'IGGN, des faux-amis!

Samedi de 16 à 18h nous aborderons la recette du "boeuf-carotte".

Ou comment éviter d'être mitonné.e alors que vous êtes victime?

Déconstruire cette cuisine faite par des flics pour les flics!

Anticiper l'audition pour ne par leur donner des munitions!

à partir de 19h : repas et film (programme à venir)

DIMANCHE

10h-13h atelier théâtre forum autour de la garde à vue avec GAVenScène

Les commissariats sont remplis de personnes qui n'avaient pas

prévu de se faire interpeller.

- Jusqu'où je suis prêt à aller ?

- Comment je m'y prépare ?

- Quelles vont être mes réactions, mes attitudes, mes limites ?

Nous vous proposons de vous confronter aux stratégies des flics quand

ils nous interrogent au moyen de jeux de situations que

nous vous ferons vivre...de manière sereine, rassurez vous.

On pourra en profiter pour se réapproprier notre réflexion sur le cadre

légal : je ne pensais pas que cela puisse m'arriver, mais quand je suis

en Garde à Vue, qu'est-ce que je fais ?

13h-14h repas

14h-17h déplacement collectif avec l'ASPA

En ces temps de répression piquante, mieux vaut savoir gérer son stress

et faire attention à ses voisin.e.s.

Afin de choper quelques réflexes qui te serviront à rentrer entier.e des

manifs sans mettre en danger tes petits camarades de lutte, viens

participer à notre atelier.

Ouvert à tous et toutes, quel que soit son niveau sportif ou son

expérience militante.

Viens avec des habits dans lesquels tu peux bouger!!

17h30-19h30 lecture de dossier juridique avec la DCPB

Lecture collective de dossier pénal :

Se réapproprier sa défense

En parallèle, se tiendront 2 groupes de soutien psy le dimanche

après-midi :

ESPACE DE PAROLE (JEUNES) - DE 13H30 À 15H00

Vous vous organisez par vous-mêmes pour bloquer vos bahuts parce que

vous ressentez que l'école ne vous aime plus, que le quotidien y est

devenu violent, que vous-êtes devenus "des pions dans un jeu où les

règles ne sont pas claires". Ces blocages vous les payez très cher car

les flics rentrent dans les établissements à la demande des proviseurs

pour surveiller des épreuves passées sous pression policière. Quelques

dizaines parmi vous se sont même retrouvé.e.s en garde à vue,

humilié.e.s, maltraité.e.s, vos droits en tant que mineurs non respectés

par un Etat qui n'est pas un Etat de droit.

Nous vous invitons à venir pour échanger entre vous, ne pas rester

isolé.e.s, comprendre que ce qui vous arrive est tout à fait anormal,

que ces blocages sont l'affirmation de la vie et qu'il ne faut surtout

pas que la violence et les paroles mortifères deviennent des blessures

invisibles à jamais.

ESPACE DE PAROLE - DE 15H30 à 17h30

Avez-vous été victime de violences policières? Avez-vous été témoin de

violences policières sur autrui?

Parce que, en plus des traces physiques allant jusqu'aux mutilations,

les violences policières laissent des traces psychiques qui, si elles ne

sont pas prises en considération, peuvent entraîner des souffrances à

vie, nous vous invitons à partager collectivement notre vécu et nos

expériences suite à l'intensification de la répression et à la férocité

des violences policières.

Il est très important que les victimes ne restent pas isolées, qu'elles

ne s'enferment pas dans le piège de la culpabilité, de la honte et de la

perte de l'estime de soi. Des professionnels, seront présents, non pas

en tant qu'experts, non pas en tant que personnes détentrices d'un

quelconque savoir, mais en tant que personnes aptes à instaurer un cadre

rassurant.

Et sur les 2 jours, un atelier d'écriture aux détenu.es animé par

l'Anarchist Black Cross Paris/IDF :

La peine de prison ne se limite pas à une entrave à la liberté d'aller

et de venir : elle dépersonnalise et désocialise les personnes qui la

subissent, elle prive de relations sociales importantes et impose des

conditions de vie indignes. Dans les prisons françaises, le taux de

suicide est 6 fois plus élevé en prison que dans la population générale.

L'écriture est une façon accessible de briser l'isolement carcéral, de

montrer que, dehors, nous sommes solidaires. Tout le long du week-end,

nous vous proposons de venir écrire des messages de solidarité sur des

cartes postales et des affiches, tout le matériel d'écriture sera

disponible à notre table. L'atelier mensuel d'écriture aux détenu.e.s de

l'ABC-IDF sera également assuré le dimanche 13h-17h, au centre social

autogéré de la Parole errante.

On vous attend nombreux.ses et motivé.es !!!