Sculpter les récits de la France combattante

Journées nationales de l'architecture

  • Visite architecturale
  • Centre culturel / Centre d’art
  • ,
  • Musée
  • Gratuit
  • ,
  • Sur inscription
Charlotte Bourdon - ONACVG (Libération de Paris)

Architecture et mémoires

Raconter la Seconde Guerre mondiale

Sculpter les récits de la France combattante

A l’occasion des Journées nationales de l’architecture, venez découvrir, décrypter et analyser les hauts-reliefs du Mont-Valérien, symboles des récits de la France combattante.

16 hauts-reliefs, massifs, ornent la façade du mémorial de la France combattante : Que représentent-ils ? Quels discours illustrent-ils ? Quels sont les éléments clés pour décrypter ces bronzes qui habillent ce Haut lieu de la mémoire nationale ?
À travers la présentation d’archives inédites, dévoilées cette année, le mémorial du Mont-Valérien vous propose de comprendre le projet mémoriel voulu par le général de Gaulle et inauguré il y a 60 ans. L’utilisation de l’outil artistique n’est pas à laisser au hasard dans la construction d’un lieu de mémoire et dans le souhait de transmettre un récit de la Résistance. Facette trop peu connue et analysée mais pourtant immanquable du mémorial du Mont-Valérien, venez découvrir de façon inédite les secrets des 16 hauts-reliefs de la France combattante.

Cette visite est organisée dans le cadre du 80e anniversaire de l’Appel du 18 juin 1940, du 60e anniversaire de l’inauguration du mémorial de la France combattante et de la présentation de la nouvelle exposition temporaire « [Dé]construire les mémoires. Récits, pratiques & acteurs au Mont-Valérien » inaugurée en septembre 2020.

A propos du lieu

Avenue du professeur Léon-Bernard 92150 Suresnes
  • Architecture contemporaine remarquable
  • ,
  • Monument historique
  • ,
  • Patrimoine européen
  • ,
  • Site patrimonial remarquable
  • ,
  • GRANDS REPÈRES (architecture iconique et monumentale, sites labellisés Architecture Contemporaine Remarquable, bâtiment réalisé par un architecte lauréat d’un Grand Prix national de l’architecture)
  • ,
  • Première participation

Principal lieu d'exécution par l'armée allemande de résistants et d'otages en France pendant la Seconde Guerre mondiale, le Mont-Valérien est aujourd'hui un lieu qui, à travers sa programmation, souhaite faire partager son histoire et ses mémoires et ainsi faire découvrir le parcours de ceux "qui aimaient la vie à en mourir". Après-guerre, le site est choisi pour honorer la mémoire des morts pour la France de 1939 à 1945. Le Mémorial de la France combattante est inauguré par le général de Gaulle le 18 juin 1960. Lieu d’exécution de résistants, d’otages et de Juifs, le Mont-Valérien est un élément central dans la compréhension de l’organisation répressive allemande sur le territoire français. La multiplicité des parcours des 1008 fusillés, nous permet aujourd’hui d’en décrire la diversité. Ces hommes, assassinés parce qu’ils étaient résistants, otages, Juifs ou communistes, sont autant de rappels à notre histoire qui firent naturellement de ce site un Haut lieu de la mémoire nationale. À l’intérieur du site, le « parcours du Souvenir » permet de suivre le chemin de ceux qui allaient être fusillés : de la chapelle dont les murs gardent encore la trace des graffitis gravés par les condamnés, à la clairière des fusillés. Aujourd’hui inscrit dans un projet pédagogique et commémoratif, le Mémorial poursuit sa volonté d’apporter un éclairage sur l'organisation de la répression, sur la collaboration française, mais entend aussi permettre de saisir la diversité des engagements et de comprendre les processus de construction des mémoires de la Seconde Guerre mondiale.

Accès: Transilien ligne L - Suresnes Mont-Valérien ; Parking place de l'abbé Franz Stock

Mémorial du Mont-Valérien Charlotte Bourdon ONACVG