La Monnerie, une usine à la campagne : retour sur trois ans d’inventaire du patrimoine industriel

Entrez dans la friche, laissez son atmosphère et sa grandeur vous imprégner de cette histoire industrielle.

©Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Entrez dans la friche, laissez son atmosphère et sa grandeur vous imprégner de cette histoire industrielle.

Cette visite sera l'occasion de parler de l'histoire sociale de l'usine, son lien avec la Tardoire et les enjeux liés au devenir de ces sites patrimoniaux.
Pour aller plus loin, vous pourrez également découvrir l'exposition « le patrimoine industriel en Limousin », réalisée par le Service Inventaire et Patrimoine du conseil régional Nouvelle-Aquitaine.

10h-11h30

Visite commentée du site (Florian Grollimund/Emilie Hervieux), ciné-concert surprise pendant la visite guidée (Fa'Ciné)

14h-15h30

présentation du livre « Patrimoine industriel et artisanal du Parc naturel régional Périgord-Limousin » et conférence sur l’histoire industrielle, le patrimoine et les ouvriers-paysans, par les auteurs, Florian Grollimund, Jérôme Decoux et Jean-François Vignaud.

16h-17h30

visite commentée du site (Florian Grollimund/Emilie Hervieux), ciné-concert surprise pendant la visite guidée (Fa'Ciné)

18h

apéro-discussion autour du thème « L’industrie sur le PNR, du patrimoine aux métiers d’art » avec les auteurs du livre et des intervenants locaux.

19h30/20h

Ciné-concert autour d'un film muet tourné en 1978 dans l'usine. Par le trio musical Fa'ciné puis concert d'Everest Maria (rock, pop, funk, musique cinématographique...)

A propos du lieu

La Monnerie, 87150 Cussac
  • Édifice industriel, scientifique et technique

Au bord de la Tardoire, entre les communes de Cussac et Oradour-sur-Vayre, l’usine de la Monnerie est un des cent établissements industriels mis en lumière par l’étude d’inventaire du patrimoine récemment achevée par le Parc naturel régional Périgord-Limousin et la Région Nouvelle-Aquitaine. Cet ancien moulin est acquis au début du XXe siècle par Angel Moreau. Agrandie et modernisée au fil du siècle, la bonneterie Moreau est en 1970 la plus importante usine textile du quart sud-ouest de la France. A son apogée, elle emploie plus de 600 personnes venant des communes voisines ou logées dans les logements ouvriers édifiés par l’entreprise. Distinction entre toute, Anne-Aymone Giscard d’Estaing tient à visiter l’usine en 1978 ! Frappé par la crise du textile à partir des années 1980, le site fermera en 1996. Il abrite aujourd’hui la communauté de communes Ouest-Limousin. Ces Journées du Patrimoine sont donc l’occasion de découvrir les 15 000m² de l’usine de la Monnerie, mais aussi l’étude d’inventaire et le livre qui en est issu. L’occasion également de parler de patrimoine industriel en milieu rural, de la mémoire ouvrière, du travail des femmes et des ouvriers-paysans, à l’ombre de la cheminée de 1906, symbole industriel dressé en pleine campagne.