Atelier Vitraux, un savoir-faire autour de la construction des églises

Atelier Vitraux : un savoir-faire autour de la construction des églises

@Dylan Duchaud

Atelier Vitraux, un savoir-faire autour de la construction des églises,

par Dylan Duchaud

A Wimereux, avec le partenariat de la Ville, l’Association des Amis de l’Eglise a fédéré les associations locales de valorisation du Patrimoine (civil, religieux, militaire) pour vous inviter à lever les yeux vers le VIADUC et à vous pencher sur la construction de la voie ferrée à Wimille, avec sa GARE, qui a été l’élément décisif dans la genèse de la station balnéaire de WIMEREUX (actuellement classée Site Patrimonial Remarquable). Une urbanisation indépendante de Wimille s’est créée, avec son centre ville, autour de son EGLISE (actuellement fermée pour cause de restauration). L'AEICW propose aussi quelques ateliers sur les métiers qui gravitent autour de la vie et la construction des églises.

Travail des vitraux par Dylan Duchaud

Différentes techniques au cours des âges … Créés au début du Moyen Âge, les vitraux sont assemblées par des baguettes de plomb, appelées de la même manière, « plomb ». Ce procédé, bien qu’aujourd’hui toujours dominant, n’est pas le seul en usage : d’autres techniques, telles que celles du ruban de cuivre (aussi appelée méthode Tiffany, de son concepteur Louis Comfort Tiffany), de la dalle de verre enchâssée dans le béton (comme les claustra de l’église du Christ-Ressuscité), ou le silicone, de collages (avec des résines ou des polymères), de thermoformage, de fusing et du vitrail à verre libre, peuvent être utilisées ou combinées. Une vitrerie est un vitrail au dessin géométrique et répétitif (par exemple des losanges ou des bornes). La vitrerie est généralement claire et sans peinture.
La France, pays de cathédrales, est le pays qui a la plus grande surface de vitraux dans le monde, soit 90 000 m2 de vitraux.

Dylan Duchaud

Vitrailliste installé à Ambleteuse depuis juin 2020,  Dylan Duchaud est spécialiste de la fabrication et restauration de vitraux, avec des techniques ancestrales, inchangées depuis le 9ème siècle.

A propos du lieu

rue Sainte-Adrienne, 62930 Wimereux
  • Site patrimonial remarquable
  • ,
  • Musée, salle d'exposition
  • ,
  • Patrimoine ferroviaire, des transports et du génie civil

A Wimereux : avec le partenariat de la Ville, l’Association des Amis de l'Eglise a fédéré les associations locales de valorisation du Patrimoine (civil, religieux, militaire) pour vous inviter à lever les yeux vers le VIADUC et à vous pencher sur la construction de la voie ferrée à Wimille, avec sa GARE, qui a été l’élément décisif dans la genèse de la STATION BALNEAIRE de Wimereux (actuellement classée Site Patrimonial Remarquable). Une urbanisation indépendante de Wimille s’est créée, avec son centre ville, autour de son EGLISE (actuellement fermée pour cause de restauration). A Wimereux, le viaduc ouvre la voie ! Le viaduc, construit entre 1859 et 1863 par l’ingénieur Théophile Dobelle, sur le territoire de Wimille, enjambe le cours du « Wimereux » qui donne son nom au hameau qui deviendra une ville indépendante en 1899. 1862 : le décret ordonnant la prolongation de la ligne de chemin de fer de Boulogne à Calais vient de paraître ouvrant l’accès au littoral et à la belle époque des bains de mer. Le 17 août 1862 le conseil municipal de Wimille vote l’implantation de la gare. Le débat sur son lieu définitif est vif. Des partisans souhaitent voir son installation au lieu dit d’Aubengue. Les élus wimillois restent déterminés. De plus, on parle maintenant de station balnéaire. Le mot est nouveau et pour un ensemble de gens de la terre, cette activité de bains de mer reste bien abstraite. Dès lors il devient l’un des éléments essentiels du paysage wimereusien. Il est le témoin de son histoire. Dans ce qui n’était que dunes auparavant, il a vu l’installation des premiers « chalets », la pose de la première pierre de l’église le 17 novembre 1866, l’inauguration de la gare « Wimille-Wimereux » le 1er janvier 1867, avec l’arrivée du premier train de la ligne Paris-Calais. Les calèches amenèrent ensuite les voyageurs, toujours plus nombreux, depuis la gare, vers le « front de mer ». Le Viaduc a donc vu ensuite la multiplication des premiers hôtels et villas (ou chalets), nécessaires à l’accueil de tout ce petit monde, et parallèlement l’édification au Fort de la Crèche de la batterie côtière de type Séré de Rivères en 1878-1879. Bien loin des centres d’intérêt de la commune rurale dont elle dépendait, la station balnéaire de Wimereux deviendra une commune à part entière le 28 mai 1899. Elle prendra tout son essor avec la Belle Epoque… L’église était trop petite et a dû s’agrandir en 1905… Le Viaduc contemple encore aujourd’hui ce patrimoine architectural et paysager que l’Association des Amis de l’église de l’immaculée Conception, le Cercle historique Wimille-Wimereux, le Charme de Wimereux et les Feriovipathes du Calaisis veulent vous faire découvrir aux salons de la Baie Saint-Jean à Wimereux avec le concours de la Ville, de l’Harmonie municipale, ainsi que de plusieurs corps de métiers.

Accès: Accès en bus : ligne F (Baston-Outreau) : arrêt Wimereux-Mairie, 3 min à pied. - Parking devant les Salons - Accès handicapés

Salons des Jardins la Baie Saint-Jean, Wimereux @AEICW