Atelier numérique : le patrimoine et le numérique au Grenier d'abondance

Les technologies numériques au service du patrimoine

  • Atelier / Démonstration / Savoir-faire
  • Patrimoine pour tous
  • Gratuit
  • ,
  • Sur inscription
© DRAC ARA

Le patrimoine et le numérique sera animé par les chercheurs du laboratoire (MAP-Aria)
Le laboratoire MAP-Aria collabore à plusieurs formations, au sein de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon qui l’héberge, et dans d’autres établissements d’enseignement supérieur en France et à l’étranger. Les chercheurs et enseignants-chercheurs de l’équipe proposent régulièrement des conférences sur leurs thématiques de prédilection.

Les technologies numériques au service du patrimoine
Dans l’atelier numérique seront présentées quelques-unes des technologies les plus avancées pour la connaissance et la sauvegarde du patrimoine construit : les techniques de relevé du type laser, lidar et autres drones, les logiciels de modélisation 3D et de gestion des données des ouvrages, les dispositifs de visualisation et de représentation. Vous pourrez manipuler des objets 3D, fabriquer votre propre casque de visualisation immersive, et rencontrer des chercheurs qui œuvrent à la restauration de Notre-Dame de Paris, au sein du laboratoire MAP-Aria de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon.

Pour créer votre propre dispositif de réalité virtuelle, il vous faudra vous munir votre smartphone de génération récente (2019 minimum), sur lequel vous installerez avant de participer à l’atelier l’application YouTube™, disponible sur les plateformes de chargement habituelles. Les autres animations ne nécessitent pas de téléphone mobile.
Durée de l'atelier : 1h15 PASS SANITAIRE OBLIGATOIRE

A propos du lieu

6, quai St-Vincent 69001 Lyon
  • Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
  • ,
  • Patrimoine mondial de l'UNESCO
  • ,
  • Monument historique
  • ,
  • Ouverture exceptionnelle

XVIIIe siècle Situé au nord-ouest de Lyon, sur la rive gauche de la Saône, le Grenier d'abondance a été construit entre 1722 et 1728 par l'architecte Claude Bertaud de la Vaure pour conserver le blé nécessaire à l'alimentation annuelle des quelques cent vingt mille Lyonnais de l'époque. Après l'édit instituant la libre circulation des grains (1763), le bâtiment est rapidement affecté à des usages militaires : magasin d'artillerie, arsenal puis caserne jusqu'en 1987. Le départ de la Gendarmerie nationale permet alors au ministère de la Culture d'y programmer l'installation de la Direction régionale des affaires culturelles de Rhône-Alpes ainsi que les studios de danse du Conservatoire national supérieur de musique et de danse installé quant à lui, depuis 1988, dans l'ancienne École vétérinaire située juste en face. Le Grenier d'abondance présente une architecture tout à fait exceptionnelle : sur trois niveaux superposés, trois files de voûtes d'arêtes retombant sur deux séries de piliers de pierre et deux rangées de pilastres engagés dans les revers des façades. Au centre de ce bâtiment rectangulaire aux dimensions imposantes (130 m de long, 18 m de large), un avant-corps saillant, pourvu d'un fronton triangulaire sobrement décoré, introduit à un grand escalier à quatre noyaux donnant accès aux étages. Pour aménager dans cet édifice singulier les locaux adaptés à ses nouvelles missions, le ministère de la Culture a fait appel aux architectes Valode et Pistre et associés ; le parti proposé permet de laisser intacte la structure d'origine et d'intégrer les éléments modernes dans un souci de sobriété et d'authenticité.

Accès: Bus C14 -19-31-40-45 : Pont Koenig (rive droite ou rive gauche)

Le Grenier d'Abondance (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes-CNSMD) © DRAC ARA