Visite du théâtre

L'association "Masquarades" remet le théâtre à l'Italienne de Gueret sur le devant de la scène lors des Journées Européennes du Patrimoine 2020.

© Théâtre à l'italienne

L'association "Masquarades" remet le théâtre à l'Italienne de Gueret sur le devant de la scène lors des Journées Européennes du Patrimoine 2020.

Suite à l'engouement suscité par ce monument auprès des guérétois et des creusois , le théâtre continue à ouvrir ses portes à titre exceptionnel.

Le petit théâtre a été retenu lors de la première édition de la mission BERN parmi les 250 monuments nationaux.en péril.

Forte de l'engouement de notre marraine, Anny DUPEREY, et du soutien de Monsieur Stéphane BERN, l'association poursuit son travail de sauvegarde et de mise en valeur du petit théâtre.

Les 19 et 20 septembre 2020, l’association et l'ensemble de ses bénévoles accueilleront les visiteurs en proposant un aperçu d'une future programmation culturelle dans ce cadre exceptionnel ( théâtre , humour , musique classique et actuelle ).

Comme l'an passé, l’association mettra en place un système de ticket numéroté afin de garantir la place des visiteurs dans la queue et de leur permettre de revenir à l’heure prévue de la visite.

A propos du lieu

Place Varillas, 23000 Guéret
  • Lieu de spectacles, sports et loisirs

Construit Place des Barnabites (actuelle Place Varillas) selon les plans de Monsieur Vincent Boulle, architecte à Limoges en 1837, ce théâtre proposait un programme riche et varié : drames, comédies, opéras-comiques.

C’est là que débutera l'une des meilleures actrices du milieu du XIXe siècle : Rose Cizos, plus connue sous le nom de « Rose Chéri ».

Mais au fil du temps, le bâtiment se dégrade, il sera utilisé comme cantonnement de soldats durant la guerre de 14-18.

En 1928, sa restauration sera confiée à Monsieur Gilbert Talbourdeau, architecte à Montluçon.

Le mardi 18 novembre 1930, on pouvait lire dans "Le courrier du Centre" que « Guéret possédait […] de toutes les villes de son importance, le plus beau théâtre de France ».

En 1932, le lieu sera transformé en salle de cinéma jusqu’à sa fermeture, le 31 décembre 1983.

Dans les années 1990, la municipalité entreprendra des travaux ; ce qui explique son remarquable état de conservation.