"Le Palais-Royal, ventre gastronome de Paris" - Rencontre avec Jean-Robert Pitte

« Le Palais Royal, ventre gastronome de Paris » : conférence in situ de M. Jean-Robert Pitte, Président de la Mission Française du Patrimoine et des Cultures Alimentaires.

  • Visite commentée / Conférence
  • Arts et divertissements
  • Gratuit
  • ,
  • Sur inscription
© Musée Carnavalet / Roger-Viollet

« Le Palais Royal, ventre gastronome de Paris »

Samedi 21 septembre 2019 à 16h30 – Péristyle de Joinville – Domaine national du Palais Royal

Rencontre avec Jean-Robert Pitte, secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences morales et politiques, Président de la Mission Française du Patrimoine et des Cultures Alimentaires

A l’occasion des Journées européennes du Patrimoine, le Domaine national du Palais Royal et la Mission française du patrimoine et des Cultures Alimentaires proposent une conférence « in situ » du professeur Jean-Robert Pitte sur l’éclosion du restaurant au coeur de Paris. M. Jean-Robert Pitte proposera également une lecture commentée du menu Very datant de 1791.

Cette conférence bénéficie du soutien de la Fondation Nestlé France, mécène national des Journées Européennes du Patrimoine 2019.

Unesco, Gastronomie, repas gastronomique des Français, Art et Gastronomie, Palais-Royal, Paris 1er, Conférence

A propos du lieu

8 rue de Montpensier 75001 Paris
  • Jardin remarquable
  • ,
  • Monument historique
  • ,
  • Espace naturel, parc, jardin
  • ,
  • Lieu de pouvoir, édifice judiciaire
  • ,
  • Lieu de spectacles, sports et loisirs
  • ,
  • Maison, appartement, atelier de personnes célèbres
  • ,
  • Château, hôtel urbain, palais, manoir

Édifié pour le Cardinal de Richelieu par l'architecte Lemercier, bâtisseur de la Sorbonne, le corps principal (1634), face au Louvre, devient résidence royale (Régence d'Anne d'Autriche) puis de la famille d'Orléans à partir de 1661. L'ouvrage est achevé et remanié aux XVIIIe et XIXe siècles. Les trois ailes qui ferment les côtés du jardin datent de la fin du XVIIIe siècle. L'écrin superbe et monumental d'aujourd'hui ne laisse rien deviner de l'agitation révolutionnaire qui y règne au XVIIIe siècle, ni des tripots et filles de « mauvaise vie », immortalisés par Balzac, qui y fleurissent au siècle suivant. C'est un des endroits de déambulation favoris des Parisiens et des touristes. La Comédie-Française, le théâtre du Palais-Royal et le restaurant Le Grand Véfour, au décor classé monument historique, contribuent à sa notoriété. L'art contemporain y est également fortement présent dans sa cour d'honneur avec les "Deux plateaux", dits "colonnes de Buren", et les fontaines mobiles de Pol Bury (1985).

Domaine national du Palais-Royal - Centre des monuments nationaux Licence libre