Conversations littéraires « Les prix de la Chancellerie à l’honneur »

Table ronde et dédicaces avec les lauréates des prix littéraires Seligmann et Fénéon de la Chancellerie des universités de Paris.

  • Spectacle / Lecture
  • Gratuit
  • Thème : L'Art du partage
Zarina Khan, lors de la remise du prix Seligmann pour son ouvrage « La sagesse d’aimer » © Chancellerie des universités de Paris

Chaque année, conformément aux vœux de ses donateurs, la Chancellerie des universités de Paris décerne plusieurs prix littéraires et artistiques : le prix Fénéon, le prix Hertz et le prix Seligmann contre le racisme.

À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, les visiteurs qui le souhaitent pourront engager, dans le bel amphithéâtre Liard, une conversation littéraire avec deux auteures récompensées par ces prix :

  • Fanny Taillandier, lauréate 2017 du prix Fénéon pour son ouvrage « Les États et empires du lotissement Grand Siècle » (éditions PUF),
  • Zarina Khan, lauréate 2017 du prix Seligmann contre le racisme pour son ouvrage « La sagesse d’aimer » (éditions Hozhoni).

A l’issue de la table ronde, les auteures dédicaceront leurs œuvres lors d’un moment de convivialité.

Les prix Fénéon

Chroniqueur et critique d’art, Félix Fénéon (1861-1944) est de son vivant surtout connu comme découvreur de talents. En peinture, il contribue à faire connaître notamment Georges Seurat, Camille Pissarro, Pierre Bonnard, Paul Signac, Kees Van Dongen, Henri Matisse, Maurice Denis, Émile Compard.

Il fait découvrir, voire publier, des auteurs tels que Jules Laforgue, Jarry, Mallarmé, Apollinaire, Rimbaud.

En 1946, grâce à la vente de la prestigieuse collection de tableaux rassemblée par son défunt époux, Fanny Fénéon institue comme légataire universelle l’ancienne Université de Paris, charge à cette dernière de créer un prix littéraire et un prix artistique, sous le nom de « Prix Fénéon ». Depuis 1949, ces deux prix récompensent l’œuvre d’un écrivain et d’un artiste de moins de 35 ans.

Le prix Hertz

Poète, écrivain et journaliste, Henri Hertz (1875-1966) met sa plume sarcastique et son esprit ouvert, généreux et libéral au service des faibles et des opprimés, contre l’autoritarisme et toutes les formes d’exclusion.

Selon la volonté de sa veuve Emma Hertz, le prix récompense depuis 1986 l’œuvre littéraire ou la thèse d’un étudiant propre à faire connaître ou comprendre les préoccupations éthiques et civiques chères à Henri Hertz.

Le prix Seligmann contre le racisme

Née en 1919 et décédée en 2013, Françoise Seligmann, résistante et engagée en politique depuis 1941, mène de front sa carrière professionnelle, sa carrière politique et ses fonctions de sénatrice ou de membre très actif de la Ligue des droits de l’Homme. En 2003, elle consent une donation à la Chancellerie pour la création d’un prix littéraire, en souvenir des combats qu’elle mena avec son époux François-Gérard Seligmann, contre le nazisme, l’intolérance et l’injustice.

Le prix a pour vocation de récompenser chaque année une création écrite qui participe au combat pour la victoire de la raison et de la tolérance en s’attaquant aux sources du racisme : fondamentalismes religieux, colonialisme, discriminations fondées sur la race, la nationalité, la religion ou le sexe.

www.sorbonne.fr

@SorbonneFr

A propos du lieu

45-47 rue des Écoles 75005 Paris
  • Édifice scolaire et éducatif
  • ,
  • Ouverture exceptionnelle

La Sorbonne. Un nom qui résonne dans le monde entier comme synonyme d’intelligence et de culture, de savoir et d’esprit critique. Située au cœur du Quartier Latin, la Sorbonne était l’un des collèges médiévaux de l’Université de Paris, avant de désigner, par extension, cette université tout entière. Rénovée par le cardinal de Richelieu, elle fut reconstruite par la IIIe République qui en fit le cœur et le symbole du système d’enseignement français. De nos jours siège de la chancellerie des universités et de l’académie de Paris, elle abrite toujours plusieurs établissements d’enseignement supérieur et de recherche de renommée internationale. Elle a vu se succéder en ses murs nombre de grands esprits, des savants et des passeurs de savoir qui ont contribué à enrichir le patrimoine commun de l’humanité. En Sorbonne, le mot patrimoine prend tout son sens à l’occasion des Journées européennes du patrimoine. Ce haut lieu du savoir vous ouvre ses portes et vous convie à venir découvrir les trésors qu’abritent ses murs, témoins et symboles d’une histoire bientôt millénaire au service de la connaissance.

La Sorbonne Grand Amphithéâtre de la Sorbonne © Chancellerie des universités de Paris