Visite guidée de l'atelier du Potez 36-13, avion classé au titre des monuments historiques depuis fin 2012.

Vous pourrez découvrir l'avancée des travaux de restauration et les matériaux utilisés.

  • Visite commentée / Conférence
  • Tarif préférentiel
  • Thème : L'Art du partage
musée européen de l'aviation de chasse de Montélimar

Exceptionnellement, durant ces 2 jours, l'atelier du Potez 36 ouvrira ses portes aux visiteurs!

Le Potez 36

Instaurée en 1936 par le front populaire afin de rendre plus accessible la pratique des sports aériens, et mise en place par le premier ministre de l'air Pierre Cot, l'aviation populaire avait pour objectif principal de fournir à l'armée de l'air naissante du personnel navigant.

Henry Potez, précurseur dans l'aviation de loisirs avec le Potez 36, offrit alors l'avion idéal pour la formation des futurs pilotes militaires et ainsi, de nombreux aéroclubs ont eu pour première machine volante un Potez 36.

Malheureusement, le début de la guerre en 1939 mit un terme à l'aviation populaire et bon nombre d'avions utilisés par les aéroclubs furent réquisitionnés par l'armée de l'air en qualité d'avions de liaisons et d'observations. Une grande partie n'y survivra pas, comme beaucoup de jeunes pilotes morts pour la France, qui, quelques années plus tôt, apprenaient à voler autour d'un champ d'aviation avec un Potez 36 comme première monture.

Le Potez 36-13

Version dotée du moteur du Potez 36-5 et de becs de sécurité. Le premier des 96 exemplaires quitta le sol en juin 1931. Il n'en reste que 2 exemplaires: celui du Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget, et celui, vendu au musée Européen de l'aviation de chasse de Montélimar (Drôme) pour restauration. (F-PEVA depuis 1957, ex. F-AMEI n°3203 construit en 1932)

Le Potez 36-13 n° 3203

Avec l'aide de Monsieur Christian RAVEL, qui a retrouvé dans les archives du musée du GPPA ( Groupement pour la Préservation du Patrimoine Aéronautique) le dossier "DGAC" (Direction Générale de l'Aviation Civile) de l'appareil, nous connaissons exactement son histoire, depuis la demande d'immatriculation au registre français jusqu'à sa radiation.

Construit en 1932 à Meaulte dans les usines Potez avec le numéro de série 3203, notre aéroplane fût immatriculé F-AMEI au cours du premier semestre 1933 devenant ainsi le second appareil de l'aéroclub de Bourg en Bresse. A cette époque, l'avion fût baptisé "Ville de Bourg".

A la déclaration de guerre, accidenté sur le terrain de Vennes, il sera transporté sur l'aérodrome de Lyon pour y subir des travaux de réparations. En 1940, l'appareil sera mis aux intempéries sur l'aérodrome de Bron parmi d'autres appareils. A la libération, l'appareil est récupéré par l'aéroclub de Bourg en Bresse et, face aux difficultés, il est vendu à Monsieur Gilbert BELIN qui le fait voler sur le terrain de Besançon-Thise.

Il passe ensuite sous le registre des avions en CNRA (Certificat de Navigabilité Restreint d'Aéronef) avec l'immatriculation F-PEVA le 8 août 1955 et sera vendu cette année-là à l'aéroclub de Méry-sur-Oise. Accidenté à la suite d'un cheval de bois (ou tête à queue), sur l'aérodrome de Méry-sur-Oise, le Potez 36 fut radié des registres en 1959. Acheté par la famille Coutereau, celle-ci va entreprendre la collecte d'un très grand nombre de pièces détachées, provenant d'épaves de Potez 36, dans le but de restaurer cet appareil qui sera mis en vente avec tout le stock de pièces détachées en 2002.

Le Musée Européen de l'Aviation de Chasse de Montélimar se porta acquéreur de l'ensemble en mars de cette même année, et depuis, le Potez 36-13 numéro de série 3203 est en restauration dans les ateliers du musée. Il sera, dans les années à venir, l'unique Potez 36-13 en état de vol.

A ce jour, sur les quelques 250 Potez 36 construits, il n'en reste que trois exemplaires dans le monde:

  • le Potez 36-14 qui se trouve dans le hall de la gare d'ALBERT
  • le Potez 36-13 qui est exposé au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget
  • le Potez 36-13 qui est en cours de restauration au Musée Européen de l'Aviation de Chasse de Montélimar et classé au titre des monuments historiques en décembre 2012

Source: Ministère de la Culture

A propos du lieu

Route d’Ancône, 26200 Montélimar, Drôme, Auvergne-Rhône-Alpes
  • Musée, salle d'exposition

Tout au long de la visite, vous pourrez approcher plus de soixante avions militaires français et étrangers, dont certains sont des prototypes, au milieu de moteurs à piston ou à réaction, sièges éjectable, ou radars, dont certains sont des pièces uniques. Vous découvrirez également un musée unique au monde de transmissions militaires. Diverses expositions de maquettes vous sont proposées dans différents hangars, de l'échelle 1/5e au 1/72e! Vous pourrez monter dans la Caravelle où une partie est dédiée à une exposition sur cet appareil et d'où vous pourrez voir le poste de pilotage par une porte vitrée, ainsi que dans la cellule avant d'un DC7, accessible pour les personnes à mobilité réduite!

Musée européen de l'aviation de chasse © Musée européen de l'aviation de chasse de Montélimar

Créé par Alain Bes mercredi 6 juin - 12:06