Visite libre du musée d'Art moderne

Une collection d'art représentative de la période 1850-1970

  • Visite libre
  • Gratuit

Né de la donation à l’Etat des collections réunies par Pierre et Denise Lévy, ce musée, situé dans un ancien palais épiscopal, abrite une remarquable sélection de peintures, sculptures, dessins, verreries et céramiques dressant un panorama singulier des courants majeurs de l’art français, entre 1850 et 1960. Des œuvres de Bonnard, Braque, Courbet, Czaky, Daumier, Degas, Despiau, Dufy, Friez, Gris, La Fresnaye, Maillol, Mare, Marquet, Matisse, Metzinger, Millet, Picasso, Rodin, Rouault, Seurat, Soutine, Vallotton, Van Dongen, Vuillard… côtoient des ensembles significatifs consacrés aux Arts Premiers (Afrique, Océanie) ou à la production d’André Derain et de Maurice Marinot, tous deux familiers des Lévy.

Source: Ministère de la Culture

Crédits de l'image
Cour du musée d'Art moderne - Photographie : Carole Bell, Ville de Troyes

A propos du lieu

14 place Saint-Pierre, 10000 Troyes
  • Musée, salle d'exposition
  • ,
  • Villes et Pays d'art et d'histoire
  • ,
  • Monument historique
  • ,
  • Musée de France

Le musée d’Art moderne a été créé à la suite de la donation en 1976, des grands collectionneurs, Pierre et Denise Lévy, industriels troyens du textile.
Installée dans l’ancien palais épiscopal (16e et 17e siècles) en 1982, la collection illustre quelques-uns des grands moments de l’art en France depuis le milieu du 19e siècle jusqu’aux années 1960.
Elle comprend des toiles d’Honoré Daumier, Gustave Courbet, des œuvres des Nabis comme Edouard Vuillard ou Pierre Bonnard, un exceptionnel ensemble du mouvement Fauve : André Derain, Georges Braque, Maurice Vlaminck, Othon Friesz… ou encore l’École de Paris représentée par Chaïm Soutine ou Amedeo Modigliani… Derain domine cet ensemble avec quelque 80 toiles. D’autres grandes signatures, Henri Matisse, Raoul Dufy, Robert Delaunay, Nicolas de Staël, Balthus, Georges Rouault… complètent ce panorama de la peinture française de la première moitié du 20e siècle.
La sculpture est bien représentée avec Edgar Degas, Aristide Maillol ou encore Joseph Czaky, Ossip Zadkine, Charles Despiau, un ensemble unique de bronzes de Derain sans oublier Picasso et son célèbre Fou (1905), pour lequel le poète Max Jacob a posé.
Les verreries de Maurice Marinot, verreries Art déco (plus de 140 pièces de 1912 à 1937) qui forment à elles seules une collection d’exception, dévoilent le travail tout à fait novateur de cet artiste d’origine troyenne et ami des donateurs. S’y ajoutent quelques céramiques d’Emile Lenoble, André Metthey, ou de l’atelier de Madoura-Vallauris.
L’art primitif, dont certaines pièces ont appartenu à des artistes tel Derain ou à de grands marchands amateurs (Ambroise Vollard, Félix Fénéon, Paul Guillaume…) apporte un éclairage, voulu par les donateurs, sur les relations entre l’art moderne et l'art africain.

Musée d’Art moderne Crédit photo : Ville de Troyes