Exposition "La France et l’apport des cultures juives de l’Édit de 1791 à nos jours"

L’exposition se propose d’analyser l’engagement citoyen, la créativité, et les dialogues et d’aboutir à une meilleure connaissance des cultures juives et de leurs apports sur la période contemporaine.

Napoléon le Grand, rétablit le culte des Israélites – 1806 – Collection Magnard – François-Louis Couche – © akg-images

Le premier volet de l’exposition insiste sur la fidélité aux valeurs de la République française, multiculturelle et laïque. Le second volet s’attache à présenter les contributions dans les champs littéraire, philosophique, sociologique, médical, artistique et scientifique. Le troisième volet est consacré aux échanges, sources d’enrichissement interculturels au service de la République Française. L’intégration des cultures juives à la France est un véritable parcours, illustré par l’évocation de personnalités emblématiques comme Jean Zay, Serge et Beate Klarsfeld, Simone Veil…

Apports artistiques, scientifiques, philosophiques …
Au préalable, les sources culturelles du judaïsme français sont rappelées autour de la figure française de Rachi de Troyes, et plus tard des sources européennes. Ensuite, c’est la situation des juifs de France de l’expulsion en 1394 à la Révolution française qui est exposée.
Les cultures juives ont irrigué la littérature avec des écrivains de premier plan : Marcel Proust, Joseph Kessel, Romain Gary, Albert Cohen, Patrick Modiano... Les sciences humaines ont bénéficié des contributions exceptionnelles du philosophe Raymond Aron, du fondateur de la sociologie, David Émile Durkheim ou de l’anthropologue Claude Lévi-Strauss. Le monde artistique réunit de très grands peintres comme Chagall et Modigliani et des compositeurs particulièrement reconnus tels que Offenbach et Darius Milhaud. Enfin, sont mis en lumière les apports de grands savants qui ont permis des découvertes fondamentales autour des figures de Jean Hamburger, Robert Debré, Paul Lévy, André Weil ou encore Claude Cohen-Tannoudji, prix Nobel.

issy

A propos du lieu

Il abrite un salon 18e siècle (reconstitué), des décors peints et sculptés et une salle multimédia. Plus qu'un bâtiment, cette ancienne demeure est un témoin de l'Histoire. À l'image de la Cité, l'Hôtel de Ville allie esthétisme et modernité des technologies. Réalisée sous le règne de Louis XV par le grand architecte Étienne-Louis Boullée, l'ancienne résidence de campagne du financier Nicolas Beaujon devient en 1837 l’annexe du couvent Notre-Dame des Oiseaux. C'est en 1895 que le bâtiment devient la Mairie d'Issy. À son arrivée, la Municipalité opère de nombreuses transformations dans les bâtiments, confiant les travaux à l'architecte Louis Bonnier. L'ancienne maison de plaisance est radicalement transformée pour être adaptée à sa nouvelle fonction. Une grande salle du Conseil - actuelle salle des mariages - est alors conçue, ornée d'une peinture : La Seine à Issy et d’un groupe sculpté de grand intérêt : L’Apothéose de la République, dû à l’artiste isséen Camille Lefèvre. L’escalier d’honneur est lui aussi doté d’un décor de qualité sous la forme d’une longue toile marouflée intitulée La Vie, œuvre du chef de file de la fameuse École de Nancy, Victor Prouvé. Horaires : jeudi 08:30–19:00 vendredi 08:30–18:00 samedi 08:30–12:00 dimanche Fermé lundi 08:30–18:00 mardi 08:30–18:00 mercredi 08:30–18:00

Accès: Métro: ligne 12, arrêt Mairie d'Issy

Hôtel de Ville d'Issy-les-Moulineaux