"L'Affaire Markovic - Coup bas chez les Gaullistes" (52') de Jean-Yves Le Naour et Cédric Condon

Le 1er octobre 1968, le corps de Stefan Markovic, un Yougoslave travaillant pour Alain Delon, est retrouvé dans une décharge des Yvelines.

  • Diffusion
Droits réservés

En juillet 1968, le Premier ministre Georges Pompidou est remercié et placé « en réserve de la République » par le général de Gaulle. Entre les deux hommes, la crise de mai 68 a laissé des traces, des déceptions et des blessures. C’est alors que, le 1er octobre 1968, un corps est retrouvé dans une décharge des Yvelines. Il s’agit d’un Yougoslave, un certain Stefan Markovic - homme à tout faire d’Alain Delon - play boy et petit délinquant. Des rumeurs de chantage à la suite de parties fines fuitent bientôt.

A partir de cette affaire criminelle s’élabore alors un incroyable complot politique destiné à mêler le nom du couple Pompidou à ce fait divers. Des montages photographiques grossiers montrent en effet Claude Pompidou participant à des soirées sexuellement débridées. Quand Georges Pompidou apprend la rumeur, instrumentalisée par tous ses adversaires au sein du gaullisme, il explose, reproche à de Gaulle de ne pas l’avoir défendu et décide de contre-attaquer. En janvier 1969, il annonce qu’il est candidat à la présidence de la République si de Gaulle s’en va. Au moment où le président est en train de lancer son référendum sur la régionalisation et la réforme du Sénat, cette dissidence risque de coûter cher. Entre le grand Charles et Pompidou, ce n’est pas une simple querelle d’héritiers, mais un véritable drame affectif. Le père en veut au fils de se rebeller, le fils en veut au père de ne pas l’aimer assez.

Une histoire politique à suspense, faite de blessures et de trahisons, de coups bas et de petits calculs. Il faut « tuer » Pompidou, par tous les moyens, même les plus sales ! Une véritable tragédie gaulliste, un complot, qui nous rappelle que le monde politique peut être brutal et sans pitié.

Les intervenants :

Alain Pompidou, fils du couple Claude et Georges Pompidou

Michèle Cotta, journaliste

Eric Roussel, historien

Jean-Pax Méfret, journaliste

Jean-Louis Bourlanges, fondateur du Mouvement des Jeunes Gaullistes

Roland Dumas, avocat de la partie civile

Une coproduction : Kilaohm Productions / INA

Général de Gaulle, Georges Pompidou, politique, gaullisme, Alain Delon