Visite guidée Joseph Bernard

Chaque samedi à 16h, La Piscine propose une visite guidée de l'exposition temporaire en cours.

  • Exposition
  • ,
  • Visite - Balade
Joseph Bernard (1866-1931) Grande Baccanthe, 1912-1919. Pierre de Lens, Paris, Musée d’Orsay, © Paris, RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Jean-Gilles Berizzi

Chaque samedi à 16h, La Piscine propose une visite guidée de l'exposition temporaire en cours

Du 20 mars au 20 juin 2021 :

JOSEPH BERNARD (1866-1931) : DE PIERRE ET DE VOLUPTÉ

Méconnu du grand public, Joseph Bernard fut pourtant omniprésent sur la scène artistique de la période Art déco et plusieurs de ses réalisations, telles la Frise de la danse ou la Jeune fille à la cruche, ont intégré la mémoire visuelle collective.
La première rétrospective qui lui est consacrée aujourd’hui réunit plus de deux cent œuvres et vise à faire redécouvrir la richesse de ses talents comme sculpteur mais aussi comme dessinateur, ses contributions dans le domaine du monument public comme dans celui des arts décoratifs. L’inspiration tragique des débuts, ancrés dans la mouvance symboliste et marqués par l’influence de Rodin, y côtoie une veine plus joyeuse, puisant dans les motifs mythologiques comme dans les scènes de l’intimité familiale. Les poètes et penseurs mélancoliques cèdent la place aux frises et rondes de danseurs ; à Salomé, à Orphée et au Sphinx succèdent faunes et bacchantes. Et toujours parmi les sujets priment l’amour, le chant, la danse, le rythme.

En savoir plus sur cette exposition

Ortsbeschreibung

23 rue de l'Espérance, Roubaix

Dans l’ancienne piscine municipale de Roubaix, lieu emblématique de la ville, s’est installé un musée. Sur environ 8000 m², venez découvrir les collections textiles, mode, Beaux-Arts, céramique et design dans une magnifique architecture Art déco.

Zugang: Accès: Accès bus : Ligne 25, arrêt Musée Art et Industrie Accès métro : Ligne 2, Roubaix Grand Place ou Gare Jean Lebas

La Piscine - Musée d'Art et d' Industrie André Diligent Architectes : A. Baert, 1932 - J.P. Philippon, 2001. Photo : Alain Leprince