logologo
AideLoading...
18 et 19 septembre 2021Passé
Conditions
Entrée Libre, avec respect des mesures sanitaires du moment en rapport avec la pandémie de COVID19
Outils d'inscription
Septembre 2021
Samedi 18
10:00 - 18:00
Dimanche 19
10:00 - 18:00
Accessible aux handicapés moteurs
De 7 à 99 ans

Salons des Jardins la Baie Saint-Jean, Wimereux

rue Sainte-Adrienne, 62930 Wimereux
  • Pas-de-Calais
  • Hauts-de-France

Atelier Tailleur de Pierre, un savoir-faire autour de la construction des églises et monuments

Atelier Tailleur de Pierre - hommage aux bâtisseurs d'églises et de monuments urbains
18 et 19 septembre 2021Passé
Conditions
Entrée Libre, avec respect des mesures sanitaires du moment en rapport avec la pandémie de COVID19
Outils d'inscription
Licence libre

Atelier Tailleur de pierres, hommage aux bâtisseurs d'églises et de monuments urbains,

par Damien (de Wimereux) et la Société Chevalier-Nord (qui intervient dans la restauration de l’église de Wimereux)

Entrée Gratuite

A Wimereux, avec le partenariat de la Ville, l’Association des Amis de l’Eglise a fédéré les associations locales de valorisation du Patrimoine (civil, religieux, militaire) pour vous inviter à lever les yeux vers le viaduc et à vous pencher sur la construction de la voie ferrée à Wimille, avec sa gare, qui a été l’élément décisif dans la genèse de la station balnéaire de Wimereux (actuellement classée Site Patrimonial Remarquable). Une urbanisation indépendante de Wimille s’est créée, avec son centre ville, autour de son église (actuellement fermée pour cause de restauration).

L’AEICW propose aussi pour ces JEP quelques ateliers sur les métiers qui gravitent autour de la vie et la construction des églises et des monuments.

• Taille de pierre par Damien, tailleur de pierres wimereusien, et la société CHEVALIER Nord : présentation d’outils et de pierres pour expliquer la technique de taille, la technique du « tracé » sur quelques blocs de pierres de craies ou de calcaires (la taille de pierre n’est pas de la sculpture : on travaille la pierre en suivant un trait). Démonstration de pierres du pays : pierres en grès de Baincthun : pierres de construction, difformes ou taillées sommairement avec une face carré en façade ou 2 faces dans les angles des bâtiments (pour montrer la maçonnerie à la chaux des pierres du boulonnais) ; pierres de grès de Wimereux (arrondies par les marées et utilisées dans les premières constructions).

Une parenthèse :

Damien partagera une de ses préoccupations : la construction de nichoirs dans des murs en briques ou en pierres, pour assurer un habitat aux oiseaux et chauves-souris dans les édifices (par Damien).

Un peu d’histoire …

Le métier apparaît dès que l’homme désire bâtir des édifices imposants et conçus pour durer (temples, fortifications, etc.) donc dès l’Égypte antique et dans l’Antiquité grecque et romaine. Puis, au fil des siècles, le métier se poursuit sans interruption, conservant parfois les mêmes techniques et outils (certains types d’outillage utilisés par les tailleurs de pierres actuels n’ont pas changé en 2000 ans). La construction en pierre de taille touche alors tous les domaines de l’architecture : église, cathédrale, château, pont, quai, etc.
En raison de la pénibilité et de la dangerosité de leur travail, les tailleurs de pierre sur les grands chantiers d’églises au Moyen Âge touchent un salaire supérieur à la moyenne des autres artisans. Ils reçoivent parfois une prime de risque lorsqu’ils montent sur des échafaudages.
La construction en pierre tombe en désuétude à partir des années 1930, date à laquelle le béton armé (inventé en 1900), et l’acier, commencent à être massivement utilisés. Dorénavant, les tailleurs de pierre, qui étaient « bâtisseurs », se concentrent alors sur la restauration des édifices en pierre existants, car les pierres de nos monuments, exposées aux intempéries, ont une durée de vie limitée. Quand le matériau est altéré ou malade, il est nécessaire de le remplacer partiellement ou intégralement par une pierre équivalente de nature et de forme.

Henri ChevalierEntreprise Chevalier Nord

Créée en 1946 par Henri Chevalier, tailleur de pierre, compagnon du Tour de France, l’entreprise H. Chevalier s’est spécialisée à l’origine dans la restauration des monuments historiques en pierre de taille.

Sous l’impulsion des deux générations suivantes, elle s’est ensuite développée dans le domaine de la maçonnerie et du gros-œuvre pour la rénovation du patrimoine bâti et la réhabilitation lourde.

En 2012, h. chevalier a racheté le stock d’Andrée Macé, entreprise spécialisée dans la restauration et la vente de cheminées d’époque, en marbre ou pierre, ainsi que leurs équipements en fonte. Cette nouvelle activité l’a conduite naturellement à la restauration des sculptures en pierre et marbre et des métaux.

En 2018, H. Chevalier obtient le label EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant).

Types d'événement
Atelier / Démonstration / Savoir-faire
Thème 2021
Patrimoine pour tous
Conditions de participation
Gratuit

À propos du lieu

Salons des Jardins la Baie Saint-Jean, Wimereux
rue Sainte-Adrienne, 62930 Wimereux
  • Pas-de-Calais
  • Hauts-de-France
A Wimereux : avec le partenariat de la Ville, l’Association des Amis de l'Eglise a fédéré les associations locales de valorisation du Patrimoine (civil, religieux, militaire) pour vous inviter à lever les yeux vers le VIADUC et à vous pencher sur la construction de la voie ferrée à Wimille, avec sa GARE, qui a été l’élément décisif dans la genèse de la STATION BALNEAIRE de Wimereux (actuellement classée Site Patrimonial Remarquable). Une urbanisation indépendante de Wimille s’est créée, avec son centre ville, autour de son EGLISE (actuellement fermée pour cause de restauration).
A Wimereux, le viaduc ouvre la voie !
Le viaduc, construit entre 1859 et 1863 par l’ingénieur Théophile Dobelle, sur le territoire de Wimille, enjambe le cours du « Wimereux » qui donne son nom au hameau qui deviendra une ville indépendante en 1899. 1862 : le décret ordonnant la prolongation de la ligne de chemin de fer de Boulogne à Calais vient de paraître ouvrant l’accès au littoral et à la belle époque des bains de mer. Le 17 août 1862 le conseil municipal de Wimille vote l’implantation de la gare. Le débat sur son lieu définitif est vif. Des partisans souhaitent voir son installation au lieu dit d’Aubengue. Les élus wimillois restent déterminés. De plus, on parle maintenant de station balnéaire. Le mot est nouveau et pour un ensemble de gens de la terre, cette activité de bains de mer reste bien abstraite. Dès lors il devient l’un des éléments essentiels du paysage wimereusien. Il est le témoin de son histoire. Dans ce qui n’était que dunes auparavant, il a vu l’installation des premiers « chalets », la pose de la première pierre de l’église le 17 novembre 1866, l’inauguration de la gare « Wimille-Wimereux » le 1er janvier 1867, avec l’arrivée du premier train de la ligne Paris-Calais. Les calèches amenèrent ensuite les voyageurs, toujours plus nombreux, depuis la gare, vers le « front de mer ». Le Viaduc a donc vu ensuite la multiplication des premiers hôtels et villas (ou chalets), nécessaires à l’accueil de tout ce petit monde, et parallèlement l’édification au Fort de la Crèche de la batterie côtière de type Séré de Rivères en 1878-1879. Bien loin des centres d’intérêt de la commune rurale dont elle dépendait, la station balnéaire de Wimereux deviendra une commune à part entière le 28 mai 1899. Elle prendra tout son essor avec la Belle Epoque… L’église était trop petite et a dû s’agrandir en 1905…
Le Viaduc contemple encore aujourd’hui ce patrimoine architectural et paysager que l’Association des Amis de l’église de l’immaculée Conception, le Cercle historique Wimille-Wimereux, le Charme de Wimereux et les Feriovipathes du Calaisis veulent vous faire découvrir aux salons de la Baie Saint-Jean à Wimereux avec le concours de la Ville, de l’Harmonie municipale, ainsi que de plusieurs corps de métiers.
Tags
Site patrimonial remarquable, Musée, salle d'exposition, Patrimoine ferroviaire, des transports et du génie civil
Accès
Accès en bus : ligne F (Baston-Outreau) : arrêt Wimereux-Mairie, 3 min à pied. - Parking devant les Salons - Accès handicapés
@AEICW