La sensibilité à la française

La sensibilité à la française

Quand il compose en 1918, son quintette avec piano op.42, qui deviendra l’un des chefs-d’œuvre de la musique de chambre du XXe siècle, Louis Vierne vient de perdre son fils, mort au champ de bataille. Anachronique pour une époque qui veut oublier la guerre en se plongeant dans la frénésie des années folles, cette œuvre poignante choisit le chemin de l’intériorité et de la profondeur. Elle témoigne d’une écriture musicale typiquement française, où la densité presque symphonique sert avec puissance l’expressivité.

Près de cent ans plus tard, Florentine Mulsant, nourrie aux influences esthétiques de l’École française du xxe siècle, professe elle aussi, avec son quatuor à cordes op.47, un attachement à l’expressivité, à la fermeté du dessin formel et à la liberté du langage.

Programme
Louis Vierne (1870 – 1937) – Quintette Opus 42 (1917/1918)
Florentine Mulsant (1962 – ) – Quatuor op 47 N°3 (2013) (20 mn)

Ensemble Des Equilibres

Ortsbeschreibung

Allée de la Ferme 77186 Noisiel