Théophile Gaillot, rivages

Exposition

Culture
Théophile Gaillot

Vernissage vendredi 19 avril 2019 à 18h00, ouvert à tous.

Théophile Gaillot est un peintre plus «coloriste» que «valoriste», profondément imprégné de son expérience «de terrain».

Je veux aller à la rencontre de l’émotion de l’instant. C’est pourquoi je privilégie, la peinture sur le motif et l’immersion dans l’ambiance d’un lieu, l’atelier étant plutôt dévolu aux natures mortes. Ma peinture n’est pas narrative. Je souhaite qu’elle soit le reflet d’une expérience d’un moment et d’un sentiment coloré. Pour Cézanne, « La technique ne plait que comme moyen ». Je ne me sens contraint dans un procédé ou une technique. C’est la technique que je veux mettre au service du sujet. De touches dynamiques ou divisions chromatiques en aplats plus organisés, des transparences des glacis jusqu’aux opacités des empâtements, tout ceci n’est qu’un moyen au service de l’atmosphère du moment. L’absence d’emploi du noir n’est pas qu’un parti pris emprunté aux impressionnistes. C’est un ressenti qui part de la nature. J’y préfère, quand c’est utile, les superpositions colorées qui exaltent l’ambiance colorée générale.

En gravure, entre toutes techniques, c’est la linogravure qui s’est imposée à moi pour son rapport direct à la matrice et la qualité des aplats encrés. Le noir absent des toiles est ici bien présent. L’aplat noir prend alors cette force si particulière à l’oeuvre imprimée. « Le noir est une couleur en soi, qui résume et consume toutes les autres » pour Matisse. C’est cette force des noirs, chauds ou froids, que je souhaite éprouver, et exalter ses rapports aux blancs du papier. Le plaisir gestuel du dessin est ici très fort, allant chercher des arabesques, le dialogue entre formes et valeurs colorées, en souhaitant ressentir, même dans l’objet imprimé, ce rapport à la matière creusée par la gouge. Lorsqu’elles sont présentes, les couleurs sont employées en transparence, permettant des combinaisons colorées plus grandes que le nombre de matrices employées et conservant surtout la lumière des teintes.

Peintre figuratif, Théophile Gaillot a abordé tout jeune l’aquarelle, le pastel, la sculpture.

De formation artistique précoce, continue et « familiale » auprès de ses parents peintres, c’est en plein air qu’il expérimente tôt les exigences de la peinture sur le motif, parfois à l’occasion de concours dès l’âge de 15 ans.

Présent pour la première fois à un salon national à 17 ans, il sera récompensé par le prix du public.

Théophile Gaillot a depuis participé à de nombreuses manifestations artistiques.

Si l’huile est restée son mode d’expression privilégié, les techniques de gravure lui ont donné plus récemment une ouverture complémentaire. Depuis 2011 il suit les enseignements de Julie Giraud (gravure taille-douce, lithographie et sérigraphie) à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Rennes.

Théophile GAILLOT

06 76 45 82 87

tgaillot@yahoo.fr

www.theophilegaillot.weebly.com

exposition, erquy, galerie, art, peinture, gratuit