logologo
HelpLoading...
Sunday 4 June 2023, 16:30Passed
Registration
June 2023
Sunday 4
16:30 - 17:30

Jardins de l'Hôtel de la Collectivité de Corse

22 cours grandval ajaccio 20200
  • Corse-du-Sud
  • Corse

Concert final

Dans l’esprit d’une veghja nustrala (veillée), ce concert repose sur un partage, un échange musical intergénérationnel, avec des musiciens et chanteurs confirmés et de jeunes musiciens chanteur...
Sunday 4 June 2023, 16:30Passed
Registration
© A Brigata San Martinu

Dans l’esprit d’une veghja nustrala (veillée), ce concert repose sur un partage, un échange musical intergénérationnel, avec des musiciens et chanteurs confirmés et de jeunes musiciens chanteurs lycéens, étudiants.
Tour à tour, et parfois ensemble, la cunfraterna di a pieva di a Serra, Caramusa, Yves Rousguisto, Benjamin Melia et la Brigata San Martinu propose un répertoire de polyphonies profanes et sacrées (paghjelle, madricale…) de musiques pastorales instrumentales accompagnées par la pirula (flûte en roseau, en os), la pifana (flûte en corne caprine), la cialamedda (clarinette pastorale en bois à anche simple en roseau).
Au programme également des chansons festives, sirinati, dont les thématiques sont liées au jardin, à la forêt, au maquis.

A cunfraterna di a pieva di a Serra est une confrérie qui rayonne sur la Pieve di Serra et les villages environnants, elle se distingue par ses répertoires endémiques de chants polyphoniques exceptionnels qu’elle partagera avec les autres musiciens chanteurs présents.
Jean-Charles Adami, Philippe Silvagnoli, Franck Mattei, Paul-Auguste Bevilacqua

Caramusa, créée en 1984 et qui signifie « cornemuse » en langue corse, travaille, depuis des années, sur des répertoires anciens recueillis dans toutes les microrégions de l'île. Ses recherches sur la facture insulaire et l’utilisation des instruments traditionnels offrent au spectateur une restitution fidèle de la mémoire musicale populaire de la Corse, chantée et instrumentale, revisitée dans une interprétation particulière et sensible.
Jean-Jacques et Christian Andreani

Yves Rousguisto, musicien et luthier traditionnel, jouera des instruments de sa fabrication avec les autres musiciens.

Benjamin Melia est tambourinaire et joueur de fifre de la Provence orientale

A Brigada San Martinu est un collectif de musiciens chanteurs qui partagent un intérêt vers les chants, les musiques, les danses du monde rural de la Corse.
Animés par les mêmes valeurs martiniennes de partage, de convivialité, de respect et d’ouverture aux autres, les musiciens d’ A Brigata san Martinu vous emmènent sur les routes du passé et du présent, ils tissent la toile de musiques actuelles transmises de façon routinière « cù u spiritu paesanu.
Christian Andreani, Jean-Baptiste Andreani, Livia Maria Bartoli, Antoine Codaccioni, Paul Codaccioni, Pierre-Francois Ucciani, Nicolas Giovannetti .

Types d'événement
Concert
Thème 2023
Les musiques du jardin
J’accepte que l’image puisse être librement utilisée, à la condition de l'attribuer à l'auteur en citant son nom, et partagée dans les mêmes conditions.
Conditions de participation
Gratuit

About the location

Jardins de l'Hôtel de la Collectivité de Corse
22 cours grandval ajaccio 20200
  • Corse-du-Sud
  • Corse
L’Hôtel de la Collectivité de Corse, ancien Grand Hôtel et Continental, domine un écrin de verdure exceptionnel. De sa création en 1894, le jardin, dessiné par le paysagiste Charles Peyrouse, a conservé la symétrie et une organisation basée sur les volumes et l’exotisme.
Cédant à la mode des jardins exotiques de la Côte d’Azur, le parc fut planté d’essences rappelant les contrées lointaines, chères aux Britanniques.
Au cours du temps, le jardin a répondu aux caprices des différents propriétaires. Cependant, il conserve encore de nos jours des espèces remarquables. Des grandes herbes aux essences fleuries, en passant par les conifères, le climat ajaccien permet en effet, la coexistence d’une grande diversité d’espèces, permettant ainsi de créer des ambiances spécifiques.
Inscrit à l’inventaire des Monuments historiques en 1992, le jardin fait l’objet d’une attention particulière confiée à un architecte paysagiste qui lui a redonné son organisation initiale, autour d’une perspective centrale très visible depuis le Cours Grandval, avec des plates-bandes symétriques successives en demi-lune, des alignements de palmiers et des jeux de terrasses.
Tags
Monument historique, English garden
François Garnier