Et vînt la lumière...

Une quête, une promesse, une évidence. C'est dans la disparition que réside la mémoire. C'est dans le souffle irradiant de la lumière que naît la poésie.

Benjamin Kiffel

Et vînt la lumière... est un dialogue au coeur de la forêt réalisé à la sortie du confinement de mai 2020. Une envie de liberté, un besoin d'oxygène, une utopie. L'installation comprend une série photographique, un dispositif vidéo sonore, deux pièces lumineuses dans l'espace, qui dans un jeu d'apparition et de recomposition viennent questionner le réel. Benjamin Kiffel file la métaphore
et nous donne à voir un imaginaire fantasmé et onirique.
Une quête, une promesse, une évidence. C'est dans la disparition que réside la mémoire. C'est dans le souffle irradiant de la lumière que naît la poésie. Pour sa réouverture, la galerie reprogramme les deux dernières semaines de l'exposition prévues avant la fermeture. Du mercredi au samedi de 16h à 19h du 19 au 29 mai à la galerie la pierre large.