Le numérique en communs à St-Etienne, c'est possible

Et si on commençait par "déGAFAMiser" nos associations ?

Membres du CTC42

NB : GAFAM = Google + Amazon + Facebook + Apple + Microsoft ...

Peut-on faire du local, de l'équitable, du solidaire, du circuit court... numérique comme on le fait pour l'alimentation ou d'autres enjeux de société ?

Est-il possible (notamment dans un cadre associatif) d'utiliser un environnement numérique pensé et géré dans l'intérêt individuel et collectif de ses usagers plutôt que dans celui des entreprises du numérique qui "offrent" leurs services ?

Cet environnement peut-il se construire comme un ensemble de Biens Communs ?

Mais pourquoi faire ?

Ne peut-on utiliser (notamment dans un cadre associatif) sans se poser de question n'importe quel service populaire de réseau social, de messagerie, de courrier électronique, d'hébergement web ?

Ou inversement se contenter d'avoir décrété une fois pour toute que les multinationales du numériques qui portent ces outils sont le mal absolu et s'en tenir radicalement à distance ?

Doit-on jeter le bébé des possibilité de l'économie collaborative avec l'eau du bain des plateformes de l'ubérisation ? Celui des fonctions d'échange des réseaux sociaux avec celui de Facebook ? Celui du partage de la connaissance avec celui du complotisme et de la désinformation?

Est-il possible de reprendre le contrôle sur ces outils ? Ou d'utiliser des alternatives ?

Le 23 septembre, dans le cadre de la Quinzaine des Possibles à Saint-Étienne, les collectifs et associations CTC42, Framasoft, Zoomacom et Alolise vous fourniront des éléments de réponse à ces questions et des pistes d'actions pour que vous puissiez choisir quels outils numériques vous souhaiter librement utiliser.

Alors venez nombreux.ses et faites venir !

--

Communs, Numérique, Médiation numérique