Exposition de photos - Miroir d'eau

Alexandre compose avec les reflets sur l’eau pour créer une symétrie et donner une nouvelle dimension aux bâtiments photographiés.

Alexandre Marah

Pour cette troisième exposition, Alexandre fait le choix de présenter une série nommée “miroir d’eau”. Il compose avec les reflets sur l’eau pour créer une symétrie et donner une nouvelle dimension aux bâtiments photographiés. L’eau est l’élément nécessaire à la création de cette double image, objet de distorsions visuelles. De nouvelles formes géométriques presque abstraites se forment au travers de cette double vision du bâtiment. Cette série photographique interroge alors la frontière entre perception et cognition, certains bâtiments ou monuments photographiés sont comme déformés par le reflet créant une double image symétrique. Par exemple, la forme pyramidale du Louvre se voit devenir un hexagone. Ces nouvelles formes géométriques ainsi créées donnent une dimension surréaliste voire même abstraite aux photos exposées.

Ce jeu de création de formes géométriques voir abstraites rendu possible par le miroir d’eau fait sens avec les deux premières expositions d’Alexandre. Sa première exposition “Réflexions citadines” présentait la “réflexion” comme démarche artistique, motivée par une réelle recherche du sujet, de l’angle et de la lumière; et la “réflexion” synonyme de “reflet”. La deuxième exposition “Close the door” nous incitait à être attentifs aux détails des portes et à prendre le temps de regarder ces objets quotidiens dont le caractère esthétique est à considérer au-delà de l’utilitaire. Cette fois Alexandre nous invite à porter un nouveau regard sur l’architecture qui nous entoure et sur la construction des perspectives de la ville qu’il parvient à saisir avec son appareil photo.

exposition, photographies, bar, art, architecture, reflets

About the venue