« Cadavre exquis » autour du travail de l’agence Oxo

invitée à réfléchir et à proposer une forme inédite pour cette exposition

L’ENSAB accueille une exposition de l’association La Plateforme : « Cadavre exquis » autour du travail de l’agence Oxo. Invitée à réfléchir et à proposer une forme inédite pour cette exposition, l’agence Oxo sera en conférence le 16 mai à 18h00 en salle de conférences, ouverte au public.Le vernissage se tiendra le 16 mai à 19h00 à l’ENSAB, ouvert également au public.

Le lien vers le site internet de l’association : https://laplateformebretagne.wordpress.com/

Extrait du site OXO Architectes :

« Manal Rachdi, nature et architecture.Aussi loin qu’il s’en souvienne, Manal Rachdi a rêvé de vivre un jour dans une forêt, avec une bibliothèque et quelques murs. Passionné depuis son enfance par le dessin, qui lui permettait de s’évader d’une scolarité jugée étouffante, et la nature – et les grandes balades en famille dans les forêts autour de Rabat au Maroc -, il a trouvé dans l’architecture le moyen de concilier ses deux amours. Désormais, tous ses projets intègrent de grands pans de nature – terrasses, forêts intérieures, murs végétalisés – pour (ré)introduire un peu de campagne dans les villes.« Je fais partie d’une génération dématérialisée et connectée, explique Manal Rachdi en préambule. Avec la démocratisation des voyages, l’omniprésence d’Internet et les évolutions technologiques que cela a entraîné, la virtualité nous a rejoint et on peut être partout à la fois. ». Pas question pour autant de se couper de nos racines, de cette nature chassée pendant longtemps des villes et des constructions. Dès ses premiers projets, Manal Rachdi a imposé cette approche, comme pour la rénovation et l’extension du lycée Jean Moulin de Revin, dans la Meuse en association avec Duncan Lewis. Installé dans les méandres de la Meuse, le projet épouse littéralement la montagne et se décline en vagues douces, enherbées pour une parfaite intégration au site. « On a voulu donner une très belle vue avec une même qualité d’ambiance à chaque salle de cours, explique Manal Rachdi. Comme ça, les élèves qui veulent s’évader n’ont qu’à jeter un regard par la fenêtre sur les montagnes avoisinantes… »Archéologie du contextePour ce projet, comme pour tous ceux sur lesquels son cabinet oxo architectes travaille, Manal Rachdi effectue en amont un gros travail de ce qu’il appelle « l’archéologie sensible du contexte ». « Je recherche aux tréfonds du lieu toutes les informations qui peuvent m’aider à concevoir le projet le plus adapté au paysage, à la météorologie, aux habitudes de vie, aux traditions. L’essentiel est d’arriver à un dialogue équilibré entre l’architecture, le bâtiment proprement dit, et son environnement. Et ensuite le traduire en balcons avec vue, en jardins ou en système de camouflage. Il ne faut pas se laisser ensevelir sous le béton !» Cette philosophie s’exprime parfaitement dans un autre projet : le réaménagement d’une série de viaducs en Calabre, au Sud de l’Italie. Notre proposition permettrait de créer des appartements ayant tous une des plus belles vues d’Italie, avec des jardins suspendus. Notre projet, lauréat du concours international et médaille de bronze aux Holcim Awards 2012 [NDRL : concours international qui récompense des projets novateurs et exemplaires sur le thème de la construction durable], entendait réinventer ces ponts, les transformer en ‘nids’ pour les retraités migrants européens avec toutes les infrastructures sociales et médicales nécessaires.Une nouvelle façon d’habiterAutre projet, en cours de réalisation celui-là, L’arbre blanc, une tour de 110 logements sur les rives du Lez, à Montpellier en association avec Nicolas Laisné et Sou Fujimoto. Considérant que les Montpelliérains passent beaucoup de temps dehors, à profiter d’une météo favorable, à partager des moments de convivialité en famille et entre amis, les architectes ont imaginé une tour où chaque appartement possède des terrasses généreuses de presque la même superficie que le logement parfois. «Malgré son nom, l’Arbre Blanc n’a rien d’une tour d’ivoire. Incurvée comme une forme naturelle que l’eau ou le vent serait venu creuser, façonner, elle s’étend comme une paire d’ailes pour épouser la ligne tracée par la rivière. » Quant aux terrasses, elles offrent une vue privilégiée sur la ville et le Lez, allant même jusqu’à communiquer les uns avec les autres pour plus de partage. Mais ce qui fait aussi l’originalité du projet ce sont les espaces publics au rez-de-chaussée et sur le roof-top. Ouverts à tous, habitants, promeneurs et touristes, ils accueilleront un restaurant, une galerie d’art en bas et un bar ouvrant sur le jardin panoramique sur le toit. «Nous proposons une nouvelle façon d’habiter : tous les copropriétaires – quel que soit l’étage de leur logement – pourront profiter du panorama de la tour », insiste Manal Rachdi.« Ecolomie »« Pour nous, l’écologie est évidente, nécessaire et la réflexion que nous menons sur la durabilité de nos bâtiments se doit d’être pragmatique », insiste Manal Rachdi. Même s’il n’en parle pas à chaque fois, tous ses projets sont éco-conçus : finitions intérieures et extérieures constituées de matériaux durables et écologiques, choix de l’orientation des bâtiments pour optimiser l’apport en énergie solaire, toits végétaux pour améliorer la conservation des eaux pluviales et contribuer à l’efficacité énergétique en réduisant sa déperdition… « Nous considérons les bâtiments comme des réseaux complexes de systèmes fonctionnant à de multiples échelles au cours du temps, explique Manal Rachdi. Notre architecture explore différentes manières d’entrelacer astucieusement ces systèmes, pour rendre les bâtiments les plus efficaces possible, tout en aménageant une part du sensible à l’architecture. Mais il reste encore beaucoup de choses à développer et à comprendre pour parfaire le système.»Manal Rachdi et son agence oxo architectes, s’affairent à développer aujourd’hui des projets qui varient de taille, d’échelle, de typologie : logements, tertiaire, enseignement universitaire et projet mixte, en France et à l’étranger, Il garde toutefois dans tous ses projets une ambition de créer des environnements et système qui permettent à l’architecture de devenir sensible et d’introduire la nature dans notre quotidien. »

/Béatrice Coutin, Journaliste/

Agence OXO, Architecture, Exposition

About the venue

44 bd de Chézy 35000 RENNES